Accueil
Pas de fromage au lait cru dans les crèches : un coup dur pour l'AOP Abondance !
Partager

Pas de fromage au lait cru dans les crèches : un coup dur pour l'AOP Abondance !

RCF Haute-Savoie,  -  Modifié le 4 juin 2019
Alors que l'AOP Abondance va fêter ses 30 ans l'année prochaine, Joël Vindret, responsable du syndicat interprofessionnel du fromage Abondance, s'inquiète de la recommandation du préfet de ne plus donner de fromage au lait cru aux enfants de moins de 5 ans.

L'Abondance, ce n'est pas que la raclette ou la fondue ! C'est aussi un syndicat et une économie. "On est sur un marché très porteur" débute Joël Vindret, responsable du syndicat interprofessionnel du fromage Abondance. Le fromage Abondance, accompagné de son appelation d'origine protégée, se trouve aujourd'hui "dans la moitié des supermarchés" se réjouit Joël Vindret. Des supermarchés disséminés sur tout le territoire français. Il n'oublie pas l'international. "On a un marché à l'export prometteur".  

UNE HISTOIRE FRAGILE 

L'AOP, lancée en 1990, a permis de relever une production "en déclin". "L'AOP a sauvé l'Abondance" n'hésite pas à dire Joël Vindret. Avec cette appelation, le fromage Abondance est soumis à davantage de contraintes pour le bien du consommateur, mais aussi du producteur"La qualité et les contrôles" sont assurés par le syndicat. 

DES SYNDICATS POUR PROTEGER L'ABONDANCE

Fin avril, un autre syndicat se crée pour épauler celui qui défend l'appelation Abondance. Celui-ci a un autre rôle. Il défend une recette ancestrale transmise de génération en génération. La recette du Berthoud, un plat traditionnel à base de fromage Abondance, accompagné de pommes de terre.  Pour Joël Vindret, il est important que "la recette du Berthoud ne change pas". Savoyard de coeur, il rappelle les éléments indispensables à la recette. "Du vin blanc de Savoie, du porto et du madère" explique-t-il. 

Les syndicats sont là pour protéger des menaces qui peuvent planer au-dessus de l'Abondance. Les industriels, ou encore les recommandations de l'Etat. Le préfet de Haute-Savoie Pierre Lambert a recommandé aux crèches et écoles maternelles de ne plus distribuer de fromages au lait cru aux enfants de moins de 5 ans. Une circulaire qui a provoqué "un coup dur" pour reprendre les mots de Joël Vindret. "Le lait cru, c'est un goût qui correspond au terroir, quand on ne pasteurise pas le lait, le terroir s'exprime" s'exprime avec regret le responsable du syndicat. Joël Vindret préfère voir des atouts plutôt que des inconvénients à consommer du fromage au lait cru. "Le lait cru nous apporte des micro-organismes qui nous aident à digérer" conclut-t-il. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don