Accueil
Parcours Privé, la nouvellee plateforme d'information post-bac

Parcours Privé, la nouvellee plateforme d'information post-bac

Un article rédigé par Marie-Lucie Walch - RCF Alsace, le 23 janvier 2024  -  Modifié le 2 février 2024
Les Trois Questions · RCF Alsace Parcours Privé, la nouvelle plateforme d'information post-bac

Les futurs bacheliers ont jusqu’à la mi-mars pour établir une liste avec pas moins de 10 vœux post-bac sur Parcours Sup, la plateforme officielle d’inscription. Depuis quelques années, des initiatives en ligne se multiplient pour accompagner les lycéens dans leurs recherches.
Depuis décembre, la Fédération Nationale de l’Enseignement Privé a lancé Parcours Privé, une plateforme d’information qui présente plus de 3000 écoles ou prépa privées. Le directeur du Campus Eduservices à Strasbourg, Jean Jacques Soucasse, a inscrit 5 de ses écoles sur Parcours Privé. Plus qu'un enjeu de recrutement, il s'agit pour lui d'éviter les erreurs d'orientation en première année d'étude.

© Dollar Gill via Unsplash © Dollar Gill via Unsplash

Parcours Privé : plateforme d’information

Depuis décembre, la Fédération Nationale de l’Enseignement Privé a lancé Parcours Privé, une plateforme d’information qui présente plus de 3000 écoles ou prépa privées. Le directeur du Campus Eduservices à Strasbourg, Jean Jacques Soucasse, a inscrit  5 de ses écoles sur Parcours Privé. Plus qu'un enjeu de recrutement, il s'agit pour lui d'éviter les erreurs d'orientation en première année d'étude.


En effet, Parcours Sup ne recense que les formations dispensées par l’enseignement public avec les diplômes d'État. Un manque que déplore Jean-Jacques Soucasse : “Il faut savoir qu'à l'heure actuelle, l'enseignement supérieur exercé par les établissements d'enseignement privés représente 26 % de la population étudiante en France, c'est-à-dire, près de 800 000 élèves. Il y avait évidemment un besoin de visibilité et d'accès à l'information.” 


C’est ainsi que la Fédération nationale de l'enseignement supérieur s'est saisie du sujet depuis 2 ans et a développé un site pour avoir accès à plus de 3500 formations sur 604 campus ou établissements. 

 

Comment ça marche ? 

Par un moteur de recherche multicritères, les candidats peuvent affiner leur recherche pour les domaines qu'ils souhaitent, les lieux géographiques ou le type d'écoles. À partir de là, ils peuvent directement prendre contact avec les établissements concernés, ce qui leur permet d'avoir un dialogue direct en personne avec un conseiller.

Ce parcours ne remplace donc pas Parcoursup puisqu’il s’agit de deux processus différents : Parcoursup est vraiment le logiciel pour s'inscrire, tandis que parcours privé à une visée informative… “C'est complémentaire. Parcoursup est le point de passage obligé, et puis, avec la plateforme d'information Parcourprivé, les futurs étudiants ont accès au panel complet de l'offre de formation.” souligne Jean-Jacques Soucasse. 

 

L’enjeu d’éviter les réorientations en première année post-bac

Évidemment, derrière cette initiative se cache un enjeu : Celui d'accompagner davantage les futurs étudiants dans leur orientation, car la première année est souvent synonyme de décrochage. “Il est effectivement vrai qu'après une année, nous avons des jeunes qui viennent nous contacter pour avoir des formations qui correspondent plus à leur choix. C’est là qu’interviennent nos conseillers d'orientation. Dommage que ce soit après un an. ”


Le directeur de Campus Eduservices à Strasbourg cherche aussi à encourager les étudiants qui n’auraient pas l’idée du privé. C’est le cas  des étudiants boursiers que seuls les établissements sous contrat peuvent accueillir. “Ils passent obligatoirement par l'enseignement supérieur et avec Parcoursup, dans des voies qui sont parfois des choix par défaut…”


Pour répondre au frein du coût, le Campus Éduservices a développé les formations par apprentissage qui représente plus de 2/3 des formations actuellement. “Cela permet donc à des étudiants qui ne sont pas de milieux aisés ou pour lesquels les parents auraient des difficultés à financer les études, de poursuivre de beaux parcours de formation”, constate avec satisfaction Jean-Jacques Soucasse qui a ainsi vu des étudiants moins favorisés se lancer dans des études supérieures longues avec succès. 

 


Découvrez d'autres sujets dans Les Trois questions RCF Alsace sur notre site internet ! Ou venez découvrir notre site qui regroupe toutes nos émissions et podcasts sur notre site RCF Alsace


 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don