Accueil
Nayla Tabbara : engagée dans le dialogue interreligieux 
Partager

Nayla Tabbara : engagée dans le dialogue interreligieux 

Un article rédigé par Anna Woestenhoefer - Dialogue RCF (Aix-Marseille),  -  Modifié le 6 décembre 2021

L’incertitude de la crise sanitaire crée une peur généralisée qui, souvent, peut se traduite en peur de l’autre selon Nayla Tabbara. Plus que jamais, les peuples de la Méditerranée ont besoin du dialogue interculturel. Nayla Tabbara évoque, au micro d’Amaury Guillem, les différents aspects d’échanges religieux et culturels entre les pays du pourtour méditerranéen. 

Nayla Tabbara @RCF Nayla Tabbara @RCF

“Les deux rives de la méditerranée sont influencées l'une par l’autre” commence Nayla Tabbara, professeure de sciences des religions à l’université de Beyrouth. Le dialogue entre ces deux rives participe à la création d’un monde plus ouvert, et peut améliorer par la même occasion les échanges politiques, autour des enjeux migratoires, socioculturels mais aussi spirituels. 

Selon Nayla Tabbara, il faut savoir jouer avec les ressemblances des religions tout en reconnaissant leur différences. “C’est un enjeu pour toute l'humanité", dit-elle. 

Dans une période d'insécurité, "[l'échange] est la seule chose qu’on a”, poursuit Nayla Tabbara. La pandémie a, selon elle, contribué à l’éloignement des peuples.

La discrimination découle souvent d’une désinformation, qu’il faut combattre en ouvrant des espaces de dialogue. Surtout dans un pays politiquement, économiquement et socialement déstabilisé comme le Liban, cette mesure est essentielle. L’Etat reconnaît des religions différentes en théorie, en pratique pourtant ce sont ceux appartenant à la majorité religieuse qui profitent de la reconnaissance. 

Ce qui a surpris Nayla Tabbara, c’est la volonté des croyants de prendre part à ce dialogue aussi en politique, malgré les difficultés des derniers mois, et note un véritable besoin d’être entendu.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don