Accueil
Lyon: les conditions d'accueil indignes des sans-abri
Partager

Lyon: les conditions d'accueil indignes des sans-abri

Un article rédigé par Julien Urgenti - RCF Lyon,  -  Modifié le 25 octobre 2016
Les salariés du centre d'hébergement d'urgence du Foyer Notre-Dame-des-Sans-Abri étaient en grève ce mardi. Photos à l'appui, ils dénoncent des "conditions d'accueil désastreuses".
2016 RCF - Les murs délabrés du Centre Gabriel Rosset à Lyon 2016 RCF - Les murs délabrés du Centre Gabriel Rosset à Lyon

Installé dans le 7e arrondissement de Lyon le Centre Gabriel Rosset prend en charge 191 personnes, ce qui en fait le plus grand centre d'hébergement d'urgence de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour la plupart, il s'agit d'hommes isolés ou de couples sans abri. Tous sont envoyés par la maison de la veille sociale pour une durée indéterminée. Leur séjour peut ainsi durer de quelques semaines à plusieurs années. 

DES CONDITIONS SANITAIRES GRAVES

Après avoir alerté leur direction à de multiples reprises, la vingtaine de salariés a donc décidé de lever le voile sur "les conditions d'accueil indignes" proposées à ces hommes et femmes en rupture sociale.

D'après les salariés grévistes rencontrés aujourd'hui, "des punaises, des poux de corps, des rats et des souris" pulullent dans l'établissement. Une situation qui ajoute des tensions pour les personnes accueillies comme pour les professionnels. 


 

NOURRITURE AVARIEE

En plus de ces conditions d'accueil indignes, les travailleurs sociaux dénoncent aussi un problème sanitaire autour de la nourriture offerte aux sans-abri:

DES INTERROGATIONS SUR LE BUDGET

Les grévistes, qui disent ne pas avoir de dialogue avec leur direction, s'interrogent sur l'utilisation des subventions publiques et des dons touchés par l'association. Selon eux, le centre Gabriel Rosset ne toucherait pas un centime sur les 17 174 460 euros reçus par le Foyer Notre-Dame-des-Sans-Abri cette année.

Ils ont également déposé une liste de 21 revendications:

  • 10 concernent les conditions d'hébergement (rénovation des sanitaires, contrôle de la nourriture, etc.)
  • 11 les conditions de travail des salariés (embauche de personnel éducatif et sanitaire supplémentaire, accompagnement des personnels agressés par la direction, prime de 300 euros, etc.) 

Marion Veziant-Rolland, directrice générale de l'association, sera l'invitée de RCF Lyon mercredi 26 octobre et répondra à toutes ces questions. 

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don