Accueil
L'isérois Florian Jouanny sacré champion paralympique !
Partager

L'isérois Florian Jouanny sacré champion paralympique !

Un article rédigé par Violaine Rey - RCF Isère,  -  Modifié le 1 septembre 2021
3 questions à (Isère) Florian Jouanny, champion olympique !

Cette nuit le handbikeur a décroché le titre paralympique sur l'épreuve de la course sur route. Une médaille d'or qui s'ajoute au bronze remporté la veille sur le contre la montre et assoit la domination de l'isérois dans sa discipline.

Depuis son accident, il y a 10 ans, l'isérois se consacre au handbike Depuis son accident, il y a 10 ans, l'isérois se consacre au handbike

De la montagne au bitume

 

Depuis sa plus jeune enfance, le natif de l'Oisans tutoie les sommets, passionné de sport et d'altitude. Mais en 2011, lors d'une sortie dans un snowpark, Florian chute lourdement. La cervicale 7 est atteinte, le jeune homme reste tétraplégique.

Pourtant dès son arrivée en centre de rééducation il n'a qu'une obsession, retrouver les sensations grisantes du sport. S'il n'a plus de motricité au niveau des membres inférieurs ni du tronc, ses mains lui permettront bientôt de faire rouler son handbike : un vélo couché qui n'avance qu'à la force des bras.

En 2017, il embrasse son premier défi, de taille: réaliser un Iron Man, triathlon de l'extrême mêlant cyclisme, natation et course à pied - que Florian effectuera en fauteuil. Une épreuve physique mais aussi et surtout mentale. Une course contre lui-même pour un homme bien décidé à ne pas laisser la vie filer sans lui.

Il devient alors le premier tétraplégique européen à terminer un tel exploit en 14h55.

 

La montée en puissance

 

La confiance en poche, l'isérois décide de se consacrer entièrement au handbike et aux côtés de son entraineur, Mathieu Jeanne, il quitte le loisir pour devenir professionnel de la discipline en intégrant la catégorie H2 (les dénominations allant de H1 à H5 selon la mobilité des athlètes).

Il devient triple champion de France puis, en début d'année 2021, monte deux fois sur la troisième marche du podium des championnats du monde UCI.

Lorsque nous rencontrant le sportif, l'objectif est clair, il s'apprête à partir à Tokyo et n'envisage pas revenir sans médaille.

Dans la nuit de lundi à mardi, il réalise une première performance en décrochant le bronze sur l'épreuve du contre la montre avant, tôt ce matin (1er septembre), de rafler l'or sur la course sur route.

 

 

Le sport avant la gagne

 

Malgré sa résilience et ses exploits, Florian Jouanny est avant tout guider par le plaisir, celui de s'entrainer, de repousser ses limites, celui de faire du sport avec ses amis valides, aussi.

A Tokyo, le jeune homme de 29 ans a écrit une page de l'histoire du cyclisme français en devenant le premier à glaner une médaille d'or en handbike pour son pays.

Vendredi, il tentera de rentrer encore un peu plus dans la légende en se lançant aux côtés de Loïc Vergnaud et de Riadh Tarsim sur l'épreuve du relais.

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don