Accueil
Linky : des drômois déçus, des ardéchois dans l'attente
Partager

Linky : des drômois déçus, des ardéchois dans l'attente

Un article rédigé par Caroline Prat - RCF Drôme,  -  Modifié le 4 février 2019
Après Valence, c’est au tribunal de Privas de rendre sa décision. En Drôme 365 personnes ont mené une action en référé contre Enedis pour refuser l’installation des compteurs connectés.

Après Valence, c’est au tribunal de Privas de trancher ce mercredi 6 février 2019 sur l’affaire des compteurs linky.

Le tribunal correctionnel de Valence s’est dit, jeudi dernier, incompétent pour juger l’affaire en référé. Il était le premier de France à rendre son délibéré. En Drôme 365 personnes ont mené une action en référé contre Enedis pour refuser l’installation des compteurs connectés.

Du côté des plaignants, c’est une décision en « demi-teinte » : l’électro sensibilité est reconnue mais le tribunal se dit incompétent en l’état pour faire le lien avec les linky. Pour Axel Marin, attaché parlementaire de la députée européenne EELV Michèle Rivasi et un des membres de la collégiale de l’association Stop Linky Drôme Ardèche, c’est une déception : « Nous on trouve ça très dommage, on trouve que c’est un manque de courage. Quand on accepte de prendre en compte l’urgence de la situation, il faut décider derrière ».

Enedis avait demandé à ce que les frais d’avocat soient payés par les plaignants, une demande rejetée par le tribunal de Valence. Du coté du gestionnaire de distribution d’électricité, « on prend acte ». Bernard Prost, responsable communication Drôme Ardèche pour Enedis, tient à souligner : « moi ce que je veux rappeler c’est la réalité sur le terrain : un déploiement qui se passe bien pour une très grande majorité des foyers de Drôme et Ardèche ».

Des actions en justice qui n’empêchent en effet pas le déploiement des linky. Aujourd’hui 130 000 compteurs ont déjà été installés en Drôme et Ardèche.
Et objectif pour Enedis : atteindre les 250 000 compteurs connectés d’ici la fin de l’année 2019.

A noter que les plaignants drômois et ardéchois sont invités à se réunir mercredi 6 février à 18h (jour où le tribunal de Privas donnera son délibéré) à Livron pour décider des suites : soit un appel, soit le lancement d’une autre procédure judicaire qui sera nécessairement plus longue.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don