Accueil
Les vendanges sont bien lancées à Menetou-Salon
Partager

Les vendanges sont bien lancées à Menetou-Salon

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 8 septembre 2022  -  Modifié le 8 septembre 2022
Emissions spéciales Reportage : les vendanges à Menetou-Salon

C'est parti pour les vendanges dans le Cher ! La récolte du raisin a commencé depuis quelques jours. Reportage dans les vignes à Menetou-Salon.

Les vendanges se font avec un tracteur au domaine de Coquin. © RCF - Guillaume Martin-Deguéret. Les vendanges se font avec un tracteur au domaine de Coquin. © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Le changement climatique a des conséquences pour les viticulteurs. Comme pour la cueillette des pommes, les vendanges commencent désormais beaucoup plus tôt. C'est le cas au domaine de Coquin à Menetou-Salon, où le coup d'envoi a été donné vendredi dernier. Ici, on ne récolte pas le raisin à la main... Mais à la machine : « Dix jours de vendanges en machine, c'est moins fatigant que 10 jours de vendanges à la main ! » explique Éric, l'un des employés du domaine qui sillonne les vignes dans son tracteur. « Surtout quand les conditions météo sont trop chaudes ou trop humides. On a une cabine, pas trop de bruit, une clim... Ça ne se passe pas trop mal ! ». De bonnes conditions de travail donc, avec en prime... Une belle vue sur la cathédrale de Bourges à l'horizon.

 

Une fois récolté, le raisin est vidé dans une benne © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Retour à la normale


Le patron du domaine, Francis Audiot, également co-président du syndicat viticole du Menetou-Salon dispose de 16 hectares de vigne, dont 15,5 en production. En 2021, il a subi, comme ses collègues, les conséquences de l'épisode de gel au printemps qui a entraîné des rendements beaucoup plus faibles : « Je dirais 60 % d'une récolte normale » précise le vigneron. Cette année, la quantité devrait être au rendez-vous : « Par rapport au gel, on n'a pas eu de soucis. Après, on a eu quelques problèmes de "grillures". Du vent et de la chaleur qui font comme un sèche-cheveux et qui ont grillé des grappes. Mais normalement, on est dans de bonnes conditions pour faire une bonne récolte. »

 

Francis Audiot, le propriétaire du domaine de Coquin © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.


Au domaine de Coquin, on produit en moyenne 120 000 bouteilles par an. Entre 60 et 70 % sont vendues directement sur place, environ 20 à 25 % partent à l'exportation, et le reste va pour les professionnels. Alors, comment s'annonce cette cuvée 2022 ? « Pour ceux qui ont connu le 2019 et le 2020 très concentrés, ce sera un peu plus léger. Mais pour ceux qui ont aussi connu le 2021, ce sera un peu plus consistant, un peu plus capiteux. Ça se situe entre les deux, donc un vrai Menetou-Salon ! En rouge, ça va être charnu, mais avec beaucoup de fruits et puis en blanc, on part sur des bases avec du sucre, mais aussi avec une belle fraîcheur, une belle acidité. »

 

La grande majorité de la production est vendue sur place, dans la cave du domaine © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.


L'appellation Menetou-Salon produit en moyenne 35 000 hectolitres de vin par an soit 4,5 millions de bouteilles... Santé !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

© RCF en Berry
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Emissions spéciales

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don