Accueil
Les salles de sports auvergnates accueillent à nouveau les adhérents
Partager

Les salles de sports auvergnates accueillent à nouveau les adhérents

Un article rédigé par Thomas Loret, RCF Puy-de-Dôme - RCF Puy de Dôme,  -  Modifié le 10 juin 2020
Depuis une semaine, les salles de sports peuvent à nouveau accueillir leurs adhérents. Cardio, musculation, fitness, mais surtout joie de se retrouver. Reportage chez Tonus 1 à Chamalières.

En franchissant les portes de Tonus 1, rare salle de sport indépendante de la métropole clermontoise, c'est comme si rien n'avait changé ou presque. Bien-sûr les gestes barrières sont respectés autant que possible. « Il faut des baskets propres, les masques, le gel. Des sprays désinfectants sont à disposition au niveau des machines cardio et musculation. Les gens nettoient avant et après utilisation » indique Olivier Petel, gérant de Tonus 1 depuis 23 ans.

Le plaisir de se retrouver

Si certains se jettent sur les vélos, tapis de courses ou appareils pour soulever de la fonte, d'autres préfèrent les cours de fitness. Ils sont en général une petite dizaine à assister aux cours de « Gym Tonique », « Body barre » ou « infernal training ». Des marquages au sol ont été mis en place pour respecter les distanciations sociales. « Je n'ai pas été très assidue pendant 2 mois. Donc on se sent vidée, mais c'est de la bonne fatigue. Et puis on retrouve une ambiance donc c'est super ! » confesse Martine, une adhérente.

Deux mois très compliqués financièrement

La réouverture de Tonus 1 signe effectivement le retour de la convivialité. Tout le monde se connaît plus ou moins. La pause café avant ou après la séance est un rituel qui ne tarde pas à revenir. « Ici il y a une âme, des liens d'amitié qui se créent » souligne Olivier Petel. Une convivialité qui abouti à une forme de solidarité quasi familiale. Sur les conseils des adhérents Olivier a lancé une cagnotte Leetchi pour soutenir la structure. Après deux mois de confinement Tonus 1 enregistre une perte de chiffre d'affaires de 70 000 euros.

DES COURS EN LIVE SUR INTERNET

Cette convivialité, Olivier a aussi pu la sentir pendant le confinement lors des live qu'il proposait sur la page Facebook de Tonus 1. « 84 vidéos en tout. Chaque vidéo fait entre 1500 et 2500 vues. On a été regardé dans le monde entier », s'enthousiasme Olivier Petel. Des cours en simultané sur internet qui devraient être pérénisé. « On les a soutenu moralement et physiquement pendant le confinement, je ne me vois pas laisser tomber tout ça » conclu Olivier Petel.
 

Interview Olivier Petel, gérant de Tonus 1 :

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don