Accueil
Les protestants de Bourges retrouvent enfin leur temple... Et un pasteur !

Les protestants de Bourges retrouvent enfin leur temple... Et un pasteur !

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 6 septembre 2022  -  Modifié le 8 janvier 2024
Emissions spéciales Le temple protestant de Bourges rouvre ses portes

Les protestants berruyers ont dû s'armer de patience. Après 4 ans d'attente, le temple situé en centre-ville a enfin rouvert ses portes cet été, après des travaux. Un bonheur ne vient jamais seul : la communauté a enfin un pasteur depuis juillet.

Depuis début juillet, le temple a rouvert ses portes à Bourges © RCF - Guillaume Martin-Deguéret. Depuis début juillet, le temple a rouvert ses portes à Bourges © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Une bonne nouvelle pour les protestants de Bourges ! Le temple a enfin rouvert ses portes. L'édifice date du 19e siècle, mais la communauté est beaucoup plus ancienne, elle a été fondée en 1556. Une communauté historique... Mais orpheline de son temple depuis juin 2018, date de la fermeture. Il était alors en très mauvais état : « Le problème, c'est que les murs latéraux s'écartaient et que le plafond menaçait de nous tomber sur la tête ! » Rappelle Philippe Malidor, secrétaire du Conseil presbytéral. « Comme les Gaulois, on a craint que le ciel nous tombe sur la tête ! Alors on a fermé le temple... »

 

Le temple est comme neuf, prêt pour le culte © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

De la patience


Un legs et divers dons (Fondation du Patrimoine, Fondation FLAM, Fondation du protestantisme...) ont permis de récolter les 140 000 euros nécessaires à la restauration du site. Les travaux ont commencé l'année dernière, et se sont terminés au printemps : « Ce qui a été fait ici, essentiellement, c'est la consolidation du bâtiment, c'est-à-dire mettre des tirants pour éviter que les murs s'écartent, la réfection des enduits, et puis toute la décoration intérieure, la peinture et aussi l'électricité, puisqu'on a refait l'éclairage » explique Philippe Malidor.

 

L'orgue est à l'étage © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.


Après plusieurs années à devoir se serrer dans une petite salle de repli dans le quartier d'Asnières-lès-Bourges, les paroissiens ont pu enfin retrouver leur temple, comme neuf : « On est contents de le voir debout, tout beau et rénové ! » Se réjouit Philippe Malidor. « Et puis c'est quand même pratique, c'est en centre-ville, on peut loger 100 à 150 personnes dedans. On en avait vraiment besoin. On s'est posé la question de le vendre, mais on n'en aurait rien tiré. Il aurait fallu racheter quelque chose pour nous abriter, mais ça nous aurait peut-être coûté plus cher. 140 000 euros, nous n'avez même pas une maison à ce prix-là. »

 

À droite le nouveau pasteur Randy Greer, à gauche Philippe Malidor, secrétaire du conseil presbytéral © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Un bonheur ne vient jamais seul


Cerise sur le gâteau pour la communauté : un pasteur américain est arrivé à Bourges depuis le mois de juillet, il n'y en avait plus depuis 4 ans. Randy Greer est originaire de Floride, il est installé en France depuis une vingtaine d'années. À 52 ans, c'est son premier poste de pasteur, il vient de finir ses études de théologie et se plaît bien en Berry : « Je n'avais vraiment plus l'habitude dans la région parisienne que les gens prennent le temps, ça me fait plaisir d'être dans une ville de taille plus humaine » précise le nouveau pasteur berruyer, qui n'a vécu qu'en région parisienne depuis 1999. Il apprécie la communauté : « Les paroissiens de Bourges sont formidables, très accueillants, très chaleureux, mais il y a aussi une certaine soif spirituelle qui me touche aussi. C'est une communauté très attachante. »

 

Rendez-vous à 10h30 le dimanche pour le culte © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.


Le culte a lieu tous les dimanches à 10 h 30 au temple, rue vieille Saint-Ambroix dans le centre-ville de Bourges. L'inauguration officielle est prévue le 26 mars prochain.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don