Accueil
Les communes de Bourges Plus vont couper leur éclairage public la nuit
Partager

Les communes de Bourges Plus vont couper leur éclairage public la nuit

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 22 février 2023  -  Modifié le 8 janvier 2024
Emissions spéciales Moins de lumière la nuit, plus d'animaux

Quasiment toutes les communes de l'agglomération vont appuyer sur le bouton "off" de leur éclairage public la nuit dans les prochains mois. De quoi permettre de protéger les animaux, perturbés par les lumières artificielles.

Photo d'illustration © Pixabay. Photo d'illustration © Pixabay.

Couper la lumière la nuit pour protéger la biodiversité et la faune : c'est la "Trame noire" sur laquelle travaille l'Agglomération de Bourges. Il s'agit de corridors où la lumière artificielle est coupée la nuit pour en ne pas perturber les espèces, notamment nocturnes. Dans les prochains mois, il devrait faire un peu plus sombre en ville sur le territoire de Bourges Plus. 


Certaines s'y sont déjà mises depuis longtemps, mais d'ici le mois de juin, 16 des 17 communes de l'agglomération vont éteindre leur éclairage public de 23 h à 5 h du matin (sauf Saint-Doulchard. À Bourges, le centre-ville et les grands axes restent allumés). À la clef, moins de pollution lumineuse : « Plus il fera noir, plus ce sera favorable pour les animaux » explique Anne Paepegaey, chargée de mission environnement à l'Agglomération. « Ils auront plus d'espace pour se déplacer, donc ils vont aller coloniser des endroits dans lesquels ils n'allaient pas à cause de la lumière artificielle ». Ces coupures auraient déjà des résultats : « À priori, il y a des hérissons qui ont été observés au pied de la Cathédrale de Bourges. On en voit de moins en moins en centre-ville. Comme c'est un animal qui est très actif la nuit, on peut penser que c'est très favorable pour eux. »

 

Stéphane Hamelin et Anne Paepeageay © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Bon pour les animaux et... le portefeuille


Bénéfique pour les animaux... mais aussi pour les finances ! L'explosion des prix de l'énergie a sans doute convaincu certains maires de suivre le mouvement. Stéphane Hamelin est membre du bureau de suivi "Trame noire" à Bourges Plus, et également maire d'Arçay. Dans son village, cela fait déjà plusieurs années que la lumière est coupée la nuit : « Je n'ai pas plus de cambriolages, pas plus d'accident sur les voies routières. Mais surtout au niveau budgétaire, ce coût qui était effectué avant, j'ai pu le réinjecter pour le fonctionnement de ma commune, sur autre chose ». Stéphane Hamelin voit également des animaux revenir à Arçay : « J'ai un couple de hérissions, ils ont fait des petits ! Et surtout des couples de chauves-souris, des animaux qu'on ne voyait plus dans ma commune. »

 

Extinction des zones d'activités


Ce sont bien les communes qui décident si elles coupent ou non l'éclairage, l'Agglomération ne peut que les encourager. En revanche, dans son champ de compétences, il y a les zones d'activités ; une vingtaine en tout sur le territoire de Bourges Plus. La lumière y sera désormais éteinte la nuit : « Il y en a qui sont en zone très urbaine, mais on a un certain nombre de zones d'activités qui sont en périphérie, et qui sont entourées de cours d'eau, de marais et autres ; ces zones-là sont très riches en biodiversité » explique Anne Paepegeay. « Comme elles jouxtent ces zones d'activités, on peut penser que ça pourra permettre aux animaux de rentrer dans ces zones pour aller sur des nouveaux terrains à conquérir pour eux. »


Extinction des feux à 23 h donc pour ces zones d'activités et les communes. Mais pour Stéphane Hamelin, l'idéal serait d'éteindre encore plus tôt : « Il faudrait plutôt que ce soit 21 h ». Ce qui serait d'autant plus bénéfique pour la faune.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

© RCF en Berry
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Emissions spéciales

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don