Accueil
RCF Législatives 2024 : ce qu’il faut retenir de l’interview des 2 candidats de la 2nde circonscription
Partager

Législatives 2024 : ce qu’il faut retenir de l’interview des 2 candidats de la 2nde circonscription

Un article rédigé par Cédric Bonnefoy - RCF Haute-Loire, le 4 juillet 2024  -  Modifié le 4 juillet 2024

Plus que quelques jours avant le second tour des élections législatives. Pour essayer de vous convaincre, Jean-Pierre Vigier (LR) et Suzanne Fourets (RN) ont répondu à nos questions sur le fond.

Jean-Pierre Vigier et Suzanne Fourets sont les deux candidats encore en course dans les élections législatives dans la 2nde circonscription de Haute-Loire. Jean-Pierre Vigier et Suzanne Fourets sont les deux candidats encore en course dans les élections législatives dans la 2nde circonscription de Haute-Loire.

Le deuxième tour des élections législatives se déroule le dimanche 7 juillet 2024. Dans la seconde circonscription de Haute-Loire, un duel entre le Rassemblement national et Les Républicains. Jean-Pierre Vigier (LR) vise un nouveau mandat. Il est arrivé en tête au soir du premier tour avec 38,7 % des suffrages exprimés. De son côté, Suzanne Fourets (RN) vise un premier mandat de député. Elle est arrivée seconde avec 32,1 % des voix. En troisième position, André Chapaveire (Nouveau Front Populaire) s’est désisté pour faire barrage à l’extrême droite.

Pouvoir d’achat et sécurité, les thèmes forts de ces législatives 2024


Les deux candidats ne s’y trompent pas, les deux thèmes prédominants de cette campagne des élections législatives sont le pouvoir d’achat et la sécurité. Jean-Pierre Vigier propose de « baisser les charges sociales et patronales » pour que « le travail paie mieux ». De son côté, le RN mise surtout sur une baisse des dépenses contraintes des ménages pour redonner du pouvoir d’achat aux Français. Mesure phare : la baisse de « la TVA sur les produits énergétiques de 20 % à 5,5 % » avance Suzanne Fourets. Sur la question du financement de la mesure, elle reste encore floue. Les deux candidats s’accordent sur un point : ils s’engagent à ne voter aucune hausse d’impôts s’ils sont élus.


Sur la sécurité, Jean-Pierre Vigier n’est « pas opposé » à l’armement de la police municipale dans les communes de plus de 5 000 habitants. Il réaffirme son « soutien sans faille aux forces de l’ordre ». Le député sortant milite aussi « pour des sanctions fortes contre ceux qui commettent des crimes et des délits ». En revanche, il ne se prononce pas sur le retour des peines planchers voulues par le RN. Une mesure « pour mettre fin au laxisme judiciaire », selon Suzanne Fourets. La candidate veut également « renvoyer les délinquants dans leur pays ».
 

Attractivité des territoires ruraux et agriculture


L’un des problèmes de la seconde circonscription de Haute-Loire reste l’attractivité médicale. Pour résorber ce manque, la candidate du RN milite pour faire revenir des « médecins à la retraite, en échange ils seraient exonérés d’impôts sur le revenu ». De son côté, Jean-Pierre Vigier rappelle son bilan avec le Groupement d’Intérêt Public porté par la Région pour attirer des professionnels de santé. Il veut aussi développer davantage « le salariat des médecins ».


Sur l’agriculture, les deux candidats sont d’accord sur un constat : la dernière loi d’Orientation agricole n’est pas satisfaisante. Jean-Pierre Vigier plaide « pour une loi Egalim au niveau européen » et insiste sur la nécessité de « baisser les normes et exonérer les droits de succession » pour relancer l’agriculture. De son côté, Suzanne Fourets veut aider à l’installation avec des aides « pour le matériel ou l’immobilier », sans oublier de favoriser « le manger local ».
 

Loi sur la fin de vie


La dissolution de l’Assemblée nationale a entraîné la fin de l’examen du texte sur la fin de vie. Si le projet de loi revient, Suzanne Fourets se positionne « pour l’aide active à mourir ». Il s’agit d’une position personnelle, pas la ligne officielle du RN. De son côté, Jean-Pierre Vigier rappelle son opposition à cette aide active, appelle plutôt « à respecter la loi Léonetti qui permet de régler tous les problèmes ».


Les bureaux de vote seront ouverts de 8h à 18h ce dimanche en Haute-Loire, jusqu’à 20h pour la ville du Puy-en-Velay.
 

Les propositions de Jean-Pierre Vigier (LR) pour la 2nde circonscription
Les propositions de Suzanne Fourets (RN) pour la 2nde circonscription de HL
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don