Accueil
"Le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur : tu l’aimeras" (Mc 12, 28b-34)
Partager

"Le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur : tu l’aimeras" (Mc 12, 28b-34)

RCF,  -  Modifié le 12 mars 2021
Prière du matin "Le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur : tu l’aimeras" (Mc 12, 28b-34)
"Le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur : tu l’aimeras" Méditation de l'évangile (Mc 12, 28b- 34) par le père Nicolas de Boccard Chnat final: "Tu aimeras" par Pascale PASLIER
alek-krivec-UNSPLASH alek-krivec-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
un scribe s’avança vers Jésus pour lui demander :
« Quel est le premier de tous les commandements ? »
Jésus lui fit cette réponse :
« Voici le premier :
Écoute, Israël :
le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur.
Tu aimeras le Seigneur ton Dieu
de tout ton cœur, de toute ton âme,
de tout ton esprit et de toute ta force.
Et voici le second :
Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »
Le scribe reprit :
« Fort bien, Maître, tu as dit vrai :
Dieu est l’Unique
et il n’y en a pas d’autre que lui.
L’aimer de tout son cœur,
de toute son intelligence, de toute sa force,
et aimer son prochain comme soi-même,
vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »
Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit :
« Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. »
Et personne n’osait plus l’interroger.
 
Source : AELF

Méditation Père Nicolas de Boccard

    Voilà un scribe qui synthétise l’enseignement de Jésus – et ce dernier le loue : « tu n’es pas loin du royaume de Dieu », remarquant sa remarque judicieuse. Ce scribe a ajouté un argument de taille : les deux commandements du Seigneur ne font qu’un – et surtout ils valent mieux que toute offrande d’holocauste et de sacrifice.

    Dieu a lié d’une manière indissoluble dans le Christ l’amour pour Dieu et l’amour du prochain – comme les deux bras de la croix. On ne va vers Dieu, qu’en emportant tous les autres (même le chartreux dans sa solitude) et on ne va vers les autres en vérité et dans la liberté de leur conscience qu’en étant lié à Dieu.

    Depuis que Dieu est venu s’incarner dans le Christ, notre chemin vers Dieu passe par le service de cette chair que Dieu a épousé en s’y incarnant et en l’associant par sa mort et sa résurrection à la divinité. Dieu et l’homme sont unis par le Christ dans la même aventure. La religion chrétienne est celle de Dieu et de l’homme. Ce qui fera dire au mystique rhénan Rusbroeck : « Qui est Dieu, c’est celui qui tient l’homme dans sa main ! et qui est l’homme ? C’est celui qui tient Dieu dans sa main ». St Jean écrira : « Celui qui dit qu’il aime Dieu et qu’il n’aime pas son frère est un menteur ». C’est la réponse la plus définitive face à tous les intégrismes et fanatismes qui défigurent l’homme au nom de Dieu ou qui font –autre excès, de l’Eglise une o.n.g. sans référence à Dieu ! Seigneur aide nous chaque jour à être fidèle à ce que nous professons, à être vrai dans notre témoignage, à vivre ce que nous croyons et à aimer nos frères de l’amour même dont Tu les aimes et Tu nous aimes. « Dis-moi ce que tu fais en vérité de l’homme ton frère, et je te dirai quel est ton Dieu »
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don