Accueil
Le pont de Veil pose la première pierre de la reconstruction de Breil-sur-Roya
Partager

Le pont de Veil pose la première pierre de la reconstruction de Breil-sur-Roya

Un article rédigé par Stèvelan Chaizy-Gostovitch - RCF Nice Côte d'Azur,  -  Modifié le 23 février 2021
25 familles peuvent emprunter l'ouvrage qui traverse la Roya. Un premier pas dans la reconstruction de la commune et de la vallée.
Inauguration du pont de Veil à Breil-sur-Roya le 23 février 2021 - Photo: S. C-G. Inauguration du pont de Veil à Breil-sur-Roya le 23 février 2021 - Photo: S. C-G.

C'était un pont de singe, puis un pont de gué. Voilà le pont en dur. 25 familles qui habitent de l'autre côté de cet ouvrage vont enfin pouvoir sortir les voitures, se déplacer, comme elle le faisaient avant cette tempête du 2 octobre dernier. Pour autant, le pont de Veil n'est pas gratuit. La reconstruction à un coût. Le maire de Breil-sur-Roya, Sébastien Olharan le rappelle ce 23 février. "27 000 euros pour la livraison et un loyer de 36 000 euros par an pendant un an". Compliqué pour une commune de montagne mais pas impossible puisque le département prend en charge "70% des dépenses". 

Sonia habite de l'autre côté de la rivière, dans ce quartier du Veil. Ce pont c'est "le bonheur". Car "Il y a des gens qui travaillent, qui étaient bloqués à cause du passage" qui ne pouvait pas supporter des véhicules lourds. Cinq mois après, c'est donc le retour complet à la vie normale. Sonia ne peut s'en empêcher, avec malice, elle nous le dit: "le maire (Sébastien Olharan) on va le garder de l'autre côté du pont pour plus qu'il s'en aille."

Le premier pas de la reconstruction de Breil-sur-Roya

"C'est un moment important pour Breil-sur-Roya, c'est une pose de première pierre" dit le maire qui rappelle que c'est le premier ouvrage détruit qui est en train de renaître. Il reste du travail. Les chantiers sont nombreux. "Le pont du stade pour désenclaver" un autre quartier de Breil. "Tous les ponts de la commune seront rétablis avant l'été". Il reste également à "réhabiliter le bâtiment de la mairie totalement dévasté au rez-de-chaussée" et bientôt "un nouveau bâtiment pour les services techniques".

Le maire estime le coût des travaux à 20 millions d'euros. Et "tous les acteurs sont au diapason" constate le préfet Pelletier, en charge de la reconstruction. Car la CARF (Communauté d'agglomération de la Riviera française) et le département vont participer à la reconstruction de la commune de Breil-sur-Roya. Pour ce qui est de l'Etat, le préfet le promet: "il sera au rendez-vous".


 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don