Accueil
Le Kasai frappé par une crise humanitaire sans précédent
Partager

Le Kasai frappé par une crise humanitaire sans précédent

RCF,  -  Modifié le 24 juin 2021
Décryptage Le Kasai frappé par une crise humanitaire sans précédent
Au programme de Décryptage, la crise au Kasai, la Catalogne, l'accueil des migrants et la fin des cabines téléphoniques.
podcast image par défaut

Le Kasai en pleine crise humanitaire

Focus sur une crise humanitaire pratiquement passée sous silence au cœur de l’Afrique, celle qui se déroule actuellement au Kasai, une province de la République démocratique du Congo au Sud-Ouest du pays, à la frontière avec l'Angola. Pourtant, elle est d’une ampleur considérable.

Depuis le début de l’année, des affrontements ont fait au moins 5 000 tués selon les Nations Unies. Une quarantaine de charniers ont été découvert récemment. Les combats ont pris fin depuis plusieurs mois mais on compte 1,5 million de personnes déplacées en situation d’urgence humanitaire. Très peu d’ONG sont sur place pour gérer la situation. 

Au départ, ce conflit très local aurait pu être limité. Mais la République démocratique du Congo, un pays de presque 90 millions d’habitants est traversée par les tensions interethniques doublées d’une crise politique. Le président Kabila s’accroche au pouvoir alors que son mandat a expiré. Des élections ne sont prévues qu’en 2018. Un ensemble complexe et explosif. Tout est donc à reconstruire sur place sur le plan matériel et humain. Aujourd'hui, l’évêque de la région du Grand Kasai, Mgr Félicien Mawanama lance un appel à l’aide via le site de la commission Justice et Paix.

L'accueil des migrants en débat

L'accueil des migrants est un sujet de plus en plus épineux sur le plan politique. Cette semaine, la question est violemment revenue sur le devant de la scène. Les associations humanitaires s’élèvent contre l’attitude des pouvoirs publics et les durcissements envisagés par le gouvernement.

Lundi dernier pourtant, était organisée la Journée internationale des migrants, destinée à sensibiliser le grand public sur cette question. Sur le plan politique, le sujet a donné droits à plusieurs passes d'armes, à l'Assemblée nationale notamment. Le député PS Olivier Faure a ainsi vertement interpellé le Premier ministresur la politique envisagée.

Cette question risque d'ailleurs de diviser au sein même de la majorité. Si le mouvement présidentiel est cohérent sur les questions économiques, les questions sociétales seront l’année prochaine le vrai test d’unité pour La République en Marche et l’on risque de voir apparaitre des lignes de fractures. En particulier sur le dossier des migrants. Mercredi dernier, la députée LREM de la Manche Sonia Krimi a donné un bonexemple de ce que pourraient être les divisions à venir. Mettant mal à l’aise le gouvernement.

Au-delà de la question de l’accueil d’urgence des migrants, des procédures de droits d’asile, des contrôles, et des polémiques sur les expulsions, on parle peu de l’insertion sociale et économique des réfugiés et des demandeurs d’asile. Il y a pourtant un travail essentiel à mener. De plus en plus d’association et de structures proposent des démarches sociales innovantes. C’est le cas de l’association SINGA fondée en 2015.
 

Catalogne: les indépendantistes remportent les élections

Les indépendantistes ont remporté les élections anticipées qui se tenaient en Catalogne jeudi 21 décembre dernier. Une vraie réussite après l'échec de leur tentative de sécession. Et une désillusion pour le Premier ministre Mariano Rajoy, qui pensait que les urnes lui donneraient raison, et mettraient un terme, temporairement, aux revendications indépendantistes.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Émission Décryptage © RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Décryptage

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don