Accueil
Le Front National de Haute-Savoie pense seulement à la victoire
Partager

Le Front National de Haute-Savoie pense seulement à la victoire

Un article rédigé par Victor Vasseur - RCF Haute-Savoie,  -  Modifié le 5 mai 2017
Au Front National, on y croit dur comme fer. Peu importe les sondages, selon les militants, Marine Le Pen l'emportera dimanche lors du second tour de l'élection présidentielle.
2017 RCF Haute-Savoie - Victor Vasseur 2017 RCF Haute-Savoie - Victor Vasseur

A deux jours du second tour de l’élection présidentielle, Vincent Lecaillon est notre invité ce vendredi 5 mai à 7h22 et 12h07 sur RCF Haute-Savoie. Il est secrétaire départemental du Front National et conseiller régional.
 
Marine Le Pen a semblé agressive pendant le débat mercredi soir, qu’en pensez-vous ?

Marine Le Pen est l’outsider. Elle se devait dans ce débat d’être à l’origine d’attaques. C’est ce qu’elle a fait et à mon avis avec raison. C’est un débat présidentiel donc si Emmanuel Macron est un bisounours et qu’il ne supporte pas d’être un petit peu bousculé par Marine Le Pen, qu’est que ce sera si jamais il est élu et quand il se retrouvera face à des ogres comme Poutine ou Trump ?
 
C'était un choix payant ?

Oui totalement. Le programme est sur internet, tout le monde peut y accéder. Marine Le Pen souhaitait montré cle réel visage Emmanuel Macron. C’est-à-dire, Macron = Hollande = le candidat de l’oligarchie.

Expliquez-nous, très clairement : que souhaite Marine Le Pen concernant la sortie de l’Euro ?

Le constat aujourd’hui est que l’euro n’est pas adapté à notre économie. Donc à un moment donné, il faut renégocier l’ensemble des traités. Ce que veut Marine Le Pen, c’est s’asseoir à la table des négociations et entamer un rapport de force historique, notamment avec l’Allemagne. Le but est d'aboutir à des concessions suffisantes pour rester dans l’Union Européenne, mais des concessions qui nous permettront d’aller vers une Europe confédérale et aller vers un euro moins fort. (…) Ou alors, si elle n’obtient pas ces concessions, elle fera un référendum et nous sortirons de l’UE.
  
Quand on regarde attentivement les résultats du premier tour, on voit que Marine Le Pen termine en tête dans l’Albanais, du côté de Faverges et dans le bassin clusien. Comment vous l’expliquez ?

C’est simple, on a un vote de classe, une fracture de classe. C’est-à-dire, les gagnants de la mondialisation ont voté Macron et Fillon. Les perdants, ceux qui ont des difficultés, ont voté Marine.

 

Comptez sur l’éclatement des voix à droite pour les législatives

Vous avez présenté vos candidats pour les élections législatives il y a moins d’un mois. Vous pensez gagner au moins une circonscription ?

Nous sommes sur la ligne de départ pour être présent partout au second tour, sur les six circonscriptions. C’est vrai que c’est difficile en Haute-Savoie, c’est une terre de mission mais d’un autre côté pourquoi pas ? A la faveur d’une triangulaire ou d’une quadrangulaire, il y a des chances comme comme dans le Chablais, le pays de Rumilly, à Bonneville et Faverges. (ndlr : Pour accéder au second tour, les candidats doivent rassembler sur leur nom au moins 12,5% des suffrages inscrits).

Pour écouter en intégralité l'interview de Vincent Lecaillon :


 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don