Accueil
Laurent Wauquiez rassemble les présidents de départements opposés au 80km/h
Partager

Laurent Wauquiez rassemble les présidents de départements opposés au 80km/h

Un article rédigé par Thomas Loret, Jean Baptiste Bornier - RCF Puy de Dôme,  -  Modifié le 29 avril 2018
Depuis plusieurs semaine, une majorité de présidents des départements d'Auvergne-Rhône-Alpes son vent debout contre l'abaissement de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires.
Le Parisien Le Parisien

Depuis son annonce, cette mesure suscite le doute et la colère d'une bonne partie de présidents de département. Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de fédérer les frondeurs de la première heure. 11 chefs de département sur 13 étaient présents à Lyon pour rappeler leur opposition à cette mesure qui doit s'appliquer au 1er juillet prochain.

Laurent Wauquiez dénonce une décision parisienne

Selon Laurent Wauquiez, l'application de cette mesure doit s'appliquer sur le terrain au cas par cas. Pour le président d'Auvergne-Rhône-Alpes il faut laisser toute lattitude aux comités locaux pour qu'ils "définissent les tronçons sur lesquels il y a vraiment des dangers et sur lesquels, là, on est d'accord pour passer à 80 km/h. Mais pour les autres qu'on laisse la liberté". Et Laurent Wauquiez de souligner les risques liés à cette mesure du gouvernement. "On va demander au voitures de rouler partout à la même vitesse que les camions, c'est extrêment dangereux", affirme Laurent Wauquiez sur RCF. Et d'ajouter que certaines entreprises pourraient perdre un mois de chiffre d'affaires si cette mesure est appliquée.

Et les élus auvergnats ?

Parmi les élus auvergnats présents, Claude Riboulet, président du département de l'Allier. Ce dernier estime que "de ne pas nous avoir associé en amont, ce n'est sans doute pas la meilleure approche". Le président du département du Puy-de-Dôme Jean-Yves Gouttebel fait partie des grands absents qui n'affichent pas leur soutien officiel à cette fronde avec son confrère de l'Ardèche. Mais Laurent Wauquiez de préciser que ça ne veut pas dire qu'il est favorable à la mesure d'abaissement à 80 km/h.

Les élus locaux ont désormais 2 mois pour décider de ce qu'ils vont faire : organiser la fronde sur leur territoire ou lancer les procédures pour appliquer la mesure.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don