Accueil
L’abbé Bernard Van Vynck: “Rastrind sés' !”
Partager

L’abbé Bernard Van Vynck: “Rastrind sés' !”

RCF Namur,  -  Modifié le 30 novembre 2020
Emission spéciale RCF Sud Belgique L’abbé Bernard Van Vynck: “Rastrind sés' !”
Cette fois, Bernard nous présente son livre, la raison du titre et quelques anecdotes pour le comprendre.

126118403_2887070728190269_4036743682928689183_o.jpg

Voici la traduction:

Si vous ne l'avez pas encore remarqué, alors il vous faut absolument changer vos lunettes ! Oui, RCF Sud Belgique a décidé de publier  un livre sur les chroniques en wallon, publiées depuis le mois de mars : les plus sérieuses et les... un peu moins. Ce livre s'appellera "Rastrind sés' !" Pourquoi ? Parce qu'ici à Namur, nous disons volontiers ces mots-là à l'adresse d'un vantard.
   Dans cet esprit, écoutons une poésie de Joseph Houziaux, qui a mis en wallon une fable de La Fontaine : la grenouille et le bœuf.
Je vous livre le texte original de La Fontaine... pour faire comparaison et découvrir l'humour de l'écrivain wallon. 
Une Grenouille vit un bœuf, qui lui sembla de belle taille.
Elle qui n'était pas grosse en tout comme un œuf,
Envieuse s'étend, et s'enfle, et se travaille
pour égaler l'animal en grosseur,
disant : « Regardez bien, ma sœur,
est-ce assez ? dites-moi : n'y suis-je point encore ?
— Nenni. — M'y voici donc ? — Point du tout. — M'y voilà ?
— Vous n'en approchez point. » La chétive pécore
s'enfla si bien qu'elle creva. 
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
tout petit Prince a des ambassadeurs,
tout marquis veut avoir des pages. 
   A un pareil ami, un namurois répondrait volontiers : "T'emballes pas camarade !"
   Dans ce livre, je raconte que mon vieil ami Paul Gilles est venu susurrer à mon oreille ces mots, quand j'étais tout gamin. Est-ce la vérité ? Sans doute, puisqu'il nous parlait volontiers en wallon. 
   Notre vieux langage a des mots plaisants à entendre et qui nous font directement sourire. Avec un "spot" également, comme quand je dis que pour Donald TRUMP, "le bac s'est retourné sur le cochon !" Et c'est bien vrai ! Lui qui pensait être réélu président des Etats-Unis, le voilà bien défait. Lui qui a tant fait de bruit, il n'est plus rien, maintenant. Mais ne croyez pas qu'il va se retrouver au chômage. Oui, "le bac s'est bien retourné sur le cochon !"
   Envers quelqu'un qui se prend pour le pape de Rome - et pour cela, il faut se lever très tôt - ou pour le roi des "veaux",  ici nous dirions volontiers : "En voilà encore un qui croit qu'il a pissé la Meuse !"
   C'est ce vieux langage que j'essaye de perpétuer au mieux. Mais je ne suis pas seul. Quand vous écoutez "Tranche de Wallon", de très bons écrivains de Namur et d'ailleurs sont bien mis à l'honneur. On ne le sait pas assez, nombreux sont ceux qui prennent plaisir à le parler ou à l'écrire. Tout simplement par ce que notre langue apporte bien de vrais petits bonheurs aux plus âgés d'entre nous. Et pas seulement à eux, car il y a  quelques jeunes aussi qui viennent l'apprendre à l'école de Wallon à Namur.
   " Rastrind sés' !", vous pourrez le trouver dans les librairies à Namur, à Marche, à Yvoir, à Gembloux. A la Bruyère, à la boulangerie Le Canipèt à Meux et en d'autres endroits, car les responsables de la commune se démènent pour soutenir le projet  Vous le trouverez aussi à la Boucherie de la Ferme à Eghezée ou à al Ferme du Sacré Coeur à Natoye. Il y en aura dans bien d'autres endroits dans nos provinces de Namur et de Luxembourg. Pour les connaître, il vous faut simplement demander à RCF Sud Belgique. 
   N'est-ce pas une belle manière d'encourager la radio qui en a bien besoin. D'ailleurs que feriez-vous sans elle, qui se décarcasse afin de proposer de bons moments en wallon et vous faire plaisir ? 
   N'ayez crainte ! Prenez du bonheur à lire "Rastrind sés' !" Une belle manière aussi d'apprendre un peu mieux notre vielle langue wallonne. Les chroniques sont traduites en Français. Et vous aurez même la chance d'entendre ma voix, par un QR code, lu par votre smartphone. Mais ne me demandez pas comment cela fonctionne, je suis un béotien en techniques de cette sorte.  
   Je vous souhaite du bon temps avec ce livre. Et pour qu'il y ait la semaine un nouveau billet, je me remets à l'ouvrage. Je vous attends la semaine prochaine à l'écoute

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don