Accueil
La quête du dimanche s'électronise, en Pays de Savoie
Partager

La quête du dimanche s'électronise, en Pays de Savoie

Un article rédigé par Vanessa Sansone - RCF Haute-Savoie, le 15 janvier 2024  -  Modifié le 22 janvier 2024

Sortir sa carte bleue au cours de la messe, pour participer à la quête : c’est ce que vivent de plus en plus de fidèles catholiques en Savoie et Haute-Savoie !  9 paroisses ont adopté des boitiers électroniques ces 3 derniers mois : à Sevrier. Annecy, Cluses, Thonon, Cruseilles, La-Roche-Sur-Foron ou encore la paroisse Sainte Trinité de Chambéry... Chambéry où une autre paroisse, celle de la cathédrale, expérimente ce mode de participation depuis plus d'un an. Premiers retours d’expériences : 

Carte bleue ©2023 RCF Haute-Savoie Carte bleue ©2023 RCF Haute-Savoie
La quête électronique : premiers retours d'expérience en Pays de Savoie

Ses poches et son porte-monnaie étaient vides ! Pour la première fois il y a quelques semaines, Marie-Thérèse, habitante de Sévrier et pratiquante régulière, a sorti sa carte bleue pendant la quête, à la messe. Elle a choisi le boitier électronique qui tourne aussi dans l’assemblée : "J'ai trouvé ça vraiment facile. On choisit le montant, on pose la carte ... et c'est fait !". Côté chœur, bonne surprise aussi pour Alexandre Dinety, curé de la paroisse Saint Bruno en Vallée d’Arve, autour de Cluses : "J'étais favorable au panier électronique, tout en craignant que cela augmente la durée de la quête. Mais finalement, ça ne prend pas plus de temps !"

 

C'est de la technologie et de nouvelles habitudes à prendre

 

En vallée d'Arve, cette nouvelle pratique engendre de la logistique : tous les clochers ne sont pas équipés de terminaux de paiement, il faut parfois en déplacer dans l'église où se célèbre la messe. Quant aux bénévoles qui gèrent la quête, ça leur demande du travail en plus, note Raphaël Boden, engagé dans la paroisse du Christ Ressuscité, à Annecy : "Les terminaux sont reliés à Internet. Il faut les configurer, penser à les recharger. C'est de la technologie et de nouvelles habitudes à prendre". 

 

Le montant de la quête a grimpé 

 

La paroisse pionnière, en Pays de Savoie, c’est la paroisse Saint François de Sales de Chambéry, celle de la cathédrale. Elle a adopté les terminaux électroniques il y a plus d’un an, fin 2022. Le curé est ravi de l’image de modernité que cela renvoie. Et aussi du retour sur investissement : "Nous n'avons plus de pièces rouges et le montant de la quête a augmenté" souligne le Père Loïc Molina d'Aranda. Les paniers électroniques récoltent un quart des quêtes dominicales de cette paroisse, qui utilise aussi les terminaux de paiement pour les concerts. En Savoie, dix nouvelles paroisses ont prévu de s'équiper en terminaux de paiement cette année. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don