Accueil
La fraternité entre prêtres, une nécessité
Partager

La fraternité entre prêtres, une nécessité

RCF,  -  Modifié le 20 janvier 2017
Face à un ministère devenu de plus en plus exigeant, les prêtres éprouvent parfois le besoin d'être écoutés par leur hiérarchie, de se retrouver ensemble pour partager.

Ils sont environ 15 000 aujourd’hui en France. Le nombre de prêtres catholiques a presque été divisé par deux en vingt ans. On estime qu'environ 800 meurent chaque année, alors qu'une centaine d'ordinations sont célébrées. Une réalité démographique qui n’est pas sans conséquence. Les prêtres exercent leur ministère sur des territoires de plus en plus vastes, souvent isolés du presbyterium avec des agendas surchargés.

Alors face à un ministère devenu exigeant, de plus en plus de prêtres, en particulier la jeune génération, éprouve le besoin de se retrouver, se ressourcer. Ce sont des hommes, pudiques, heureux de pouvoir s'accorder une pause de temps en temps, de se retrouver pour prier, partager leurs joies, leurs peines, leurs difficultés. Bref, pour se serrer les coudes.

Retour sur deux initiatives récentes, prises soit de manière informelle par de jeunes prêtres, soit dans le cadre d’un diocèse, pour répondre à cette demande de plus en plus forte de fraternité entre prêtres.
 

A Lyon, Padreblog célèbre l'amitié entre les prêtres

En début d'année, les six prêtres du site web Padreblog, ont organisé au domaine de Valpré, près de Lyon, deux journées d'amitié sacerdotales. Deux jours qui n'avaient pas de but précis si ce n'est celui de se retrouver, de prier, et de passer du temps, entre prêtres. Une parenthèse, un souffle d'air pour les participants. Un principe : convier les prêtres de son réseau, les amis d'amis, sans autres formalités. Le père Pierre-Hervé Grosjean, l'un des responsables de Padreblog, revient sur ces deux journées d'amitié, au micro de Pauline de Torsiac.

Cette fraternité, cette amitié sacerdotale, se construit pour le père Grosjean, dans le cadre de rencontres informelles ou diocésaines mais également dans la relation avec l’évêque. Selon lui, les prêtres ont vraiment besoin que la paternité de l’évêque s’exprime, qu’il soit à l’écoute, qu’il exprime sa reconnaissance à l’égard des prêtres. Selon le père Grosjean, il y a une attente forte des prêtres dans ce sens. Un échange entre l'évêque et ses prêtres qui peut parfois être absent, dans certains diocèses, et qui implique de mettre de côté une certaine pudeur.

 

L'exemple du diocèse d'Orléans

Certains évêques ont pris conscience de cette réalité. C'est notamment le cas à Orléans, où Mgr Jacques Blaquart a mis l'accent sur ces liens fraternels, sur la cohésion sacerdotale. De véritables priorités pour ce prélat. Pour Mgr Blaquart, resserrer les liens de fraternité entre les prêtres, se battre contre l'isolement de certains curés sont de véritables devoirs. Il prend aujourd'hui ses responsabilités, dans ce sens. Il y a trois ans, l'évêque d'Orléans a mis en place sept pôles missionnaires.

Des espaces de dialogue et de rencontre, où peut s'exercer la fraternité apostolique. Ces structures, expérimentées depuis trois ans favorisent désormais les liens entre les prêtres du diocèse, via des rencontres parfois informelles, mais préciseus aux yeux des pères du diocèse, et de l'évêque lui-même. Surtout à une époque où une majorité de prêtres sont âgés, où la tâche est dense, où la solitude et l’isolement sont de vraies réalités pour ces prêtres. C'est ce qu'explique Mgr Blaquart, interrogé par Pauline de Torsiac.

Un sujet sur lequel la Conférence des Evêques de France n'a pas encore communiqué. Pour l'heure, cette dynamique est alimentée par des initiatives locales, qui fleurissent au cas par cas, pour répondre à un besoin inhérent à l'homme, qui est d'aller à la rencontre de l'autre, et de resserer les liens avec ses semblables.
 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don