Accueil
La CPME Sud salue les nouvelles aides promises aux PME
Partager

La CPME Sud salue les nouvelles aides promises aux PME

Un article rédigé par Nina Pavan - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 27 octobre 2022  -  Modifié le 27 octobre 2022

15% d'augmentation maximum des factures d'énergie des petites et moyennes entreprises, comme pour les ménages, c'est la promesse faite par Emmanuel Macron cette semaine. Alain Gargani président de la CPME Sud salue une décision qui "donne de la visibilité". 

Alain Gargani, président de la CPME SUD © Robert Poulain Alain Gargani, président de la CPME SUD © Robert Poulain

De l’aide pour les factures d'énergie. C'est la promesse faite par Emmanuel Macron et concrétisée cet après-midi par Elisabeth Borne pour les petites et moyennes entreprises.

 

"L’amortisseur électricité", va prendre en charge une partie de la facture d'électricité pour les Très Petites Entreprises qui ne bénéficient pas du bouclier tarifaire. Et ce avec 12 milliards d'euros en renfort. Une bouffée d'air frais pour des entreprises qui suffoquent selon Alain Gargani, président de la CPME Sud.

 

Des salaires alignés sur l'inflation ? 

 

Emmanuel Macron a également réagit aux demandes des oppositions politiques pour que l'État aligne les salaires sur l'inflation. Le président répond que ce n'est pas le rôle de l'État, une réponse également saluée par La Confédération des Petites et Moyennes Entreprises de la région PACA.

 

100 000 postes sont à pouvoir dans notre région, "et à Marseille, seulement, il y a 200 000 chômeurs" précise Alain Gargani selon qui c'est le dialogue social qui doit mener à une évolution des salaires. Il privilégierait davantage des primes, pour donner aux salariés du pouvoir d'achat, sans que les prix de ventes augmentent "est-ce qu'on est prêt à payer une bague que l'on achète aujourd'hui autour d'un euro, un euro cinquante ? Je ne pense pas" résume Alain Gargani. 

 

Pour la crise d'attractivité de certains corps de métiers le président de la CPME Sud préconise plutôt un accompagnement au cas par cas, plutôt que des politiques d'emploi trop globales.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don