Partager

La Corée du Nord tire un missile au-dessus du Japon

Un article rédigé par Jean-Baptiste Le Roux - RCF,  -  Modifié le 30 août 2017
Pyongyang a provoqué le Japon en tirant un missile balistique au-dessus de l’archipel asiatique. De quoi renforcer une situation tendue dans cette zone du globe.
podcast image par défaut

La Corée du Nord n’en finit plus de jouer des mécaniques et clame, une fois encore, à sa manière, ses ambitions militaires. Pyongyang a effectué un tir de missile balistique au-dessus du Nord du Japon, mardi 29 août. Le missile s’est abîmé dans le Pacifique, ne causant aucune victime, à défaut de provoquer une situation de crise au Japon, et pour les Nations-Unies.

Une menace sans précédent pour le Japon

L’Etat-Major de la Corée du Sud a expliqué que le missile a été tiré de Sunan, non loin de la capitale de la Corée du Nord. L’engin balistique a parcouru 2 700 kilomètres à une altitude de 550 kilomètres. C’est en 2009 qu’un missile nord-coréen avait survolé le Japon pour la dernière fois. Un lancement de satellite pour Pyonyang, un missile balistique pour Washington, Séoul et Tokyo.

A la demande de Washington et de Tokyo, le Conseil de Sécurité de l’ONU doit se rassembler mardi dans l’après-midi, pour étudier la situation, et éventuellement engager des mesures contre le régime de Kim Jong Un. De son côté, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a dénoncé "une menace grave et sans précédent".

Un défi lancé par la Corée du Nord

Un tir qui représente un vrai défi pour la politique à mener à l’encontre de la Corée du Nord, pour le Japon et ses alliés, Séoul et Washington. Shinzo Abe s’est d’ailleurs entretenu avec son homologue américain, Donald Trump, durant une quarantaine de minutes. Tous deux auraient convenu, selon le Premier ministre japonais, de renforcer leur pression sur Pyongyang.

Pour rappel, le mois dernier, la Corée du Nord avait effectué deux tests de missiles intercontinentaux balistiques, à portée des côtes américaines. La situation avait grimpé d’un cran lorsque Donald Trump avait promis de déchaîner "le feu et la colère" sur la dictature coréenne. 

L'analyse de Pierre Rigoulot, spécialiste des régimes communistes et de la Corée du Nord au micro de Christian Vadon: 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don