Accueil
L' ABBE BERNARD VAN VYNCKT: "Rintréye !"
Partager

L' ABBE BERNARD VAN VYNCKT: "Rintréye !"

Un article rédigé par Bernard Van Vynckt - RCF Namur,  -  Modifié le 31 août 2020
Emission spéciale RCF Sud Belgique L' ABBE BERNARD VAN VYNCKT: "Rintréye !"
C'est la rentrée ! Et L' ABBE BERNARD VAN VYNCKT nous revient en forme pour le devenu traditionnel Billet Wallon. Une rentrée, certes, un peu spéciale pour tous. Néanmoins, un joli programme vous attend pour cette nouvelle saison sur RCF Sud Belgique. "Bounè rentréye"

Voici la traduction

Nous y sommes, c'est la rentrée !
 
En septembre, nous assistons à toutes sortes de rentrées : les élèves et leurs professeurs, les personnes qui ont pris congé en août et qui reprennent le travail ; les politiciens, même si nous sommes toujours sans gouvernement fédéral. Comme je le disais au lundi de Wallonie, l'an passé, le temps qu'il faut pour avoir un nouveau gouvernement, c'est un 'lumecinadje' de première classe.
Et c'est même la rentrée pour les curés. Parce que chez nous, tout reprend avec l'école. Cette année-ci, avec bien plus d'ouvrage que d'habitude, parce que les baptêmes, les mariages et même certains enterrements, du mois de mars à juin, et qui ont été reportés à plus tard, tout cela va nous retomber dessus. Ne nous faisons pourtant pas plus laid que le diable. Attendons, nous verrons bien !
 
C'est une bien drôle de rentrée, avec le virus qu'est toujours là. Pendant deux mois, on pensait qu'il était parti pour de bon. Mais non!
En plein milieu des congés, il est revenu ; à Anvers pour commencer, ensuite à la mer, et dans bien des villes flamandes. Là, parce qu'ils étaient en congé, bien des jeunes ont organisé des rassemblements importants et des fêtes. Mais ce qui fait le plus mal, c'est que lorsqu'on leur demande  pourquoi, ils répondent sans détour : "Il nous faut bien fêter la fin de l'année scolaire, comme chaque année. Et parce que les festivals sont supprimés, nous faisons la fête tout de même et à notre manière !" Pourtant, aujourd'hui, ce sont les jeunes entre 20 et 40 ans, qui sont les plus infectés. Quand on leur fait comprendre que c'est à cause d'eux que la maladie se répand, ils ont l'air de s'en foutre !  Et dire que tout ce que nous avons fait pour nous en débarrasser n'a peut-être servi à rien. Attendons pour y voir plus clair !
Dans ces circonstances, il ne faut pas avoir crainte de dire et redire qu'il y a pas moyen d'y échapper si nous respectons les règles. Ainsi, cela ira bien mieux pour tous : à commencer, pour eux-mêmes et pour les autres aussi. Mais comme le dit un spot wallon : "Un âne qui  fait à sa mode, c'est déjà la moitié de sa nourriture !"
 
C'est la rentrée à l'école. Alors, bonne rentrée aux professeurs et professeures, aux élèves ! Là aussi, il paraît que ce ne sera pas comme les autres années. Pour les moins de 12 ans, ils iront à l'école tous les jours ; pour les autres (au moment d'écrire ce texte) rien n'est encore clair. Pas sûr qu'ils iront tous les jours de la semaine. Une belle pagaille, surtout pour les parents qui doivent trouver des solutions à ce problème.  Ils ne veulent pas recommencer comme au mois de juin, avec des jeunes à la maison, un jour sur deux. Exercer leur métier ne leur facilite pas la tâche. Je pense aussi aux directeurs d'école. Pour eux aussi, il n'est pas simple d'organiser la nouvelle année scolaire. A tous, nous souhaitons le meilleur, dans les jours compliqués à venir.
 
Et c'est la rentrée sur RCF, également. Comme vous l'entendez, avec le billet en wallon du lundi. Je serai au rendez-vous, si possible, toutes les semaines. De plus, il y aura une nouvelle émission en wallon intitulée, "Tranche de wallon".  Avec Théo Mertens, nous essayerons de faire vivre notre vieux langage. L'émission sera tous les dimanches à 18 h.10.  Nous proposerons de beaux textes, de bons auteurs wallons, tout en essayant de suivre l'actualité. Ainsi, il y aura un "best-off" - quel beau mot wallon - des derniers sermons du lundi des fêtes de Wallonie. Ou bien, dimanche prochain, vous sera proposé un texte que Pierrot Lazard a présenté au Concours des Menteurs de la Royale Moncrabeau. Il y aura une présentation de l'école de wallon dès Rèlîs Namurwès. Nous serons heureux de la collaboration de certains d'entre eux.
Bien sûr, d'autres nouveautés sont au programme de RCF Sud Belgique.
 
Vous voyez ! Nous avons déjà travaillé au mieux pour que les premiers jours de la rentrée soient de bons moments, et afin que le wallon ne soit pas oublié.   
 
Je vous attends de nouveau la semaine prochaine ! Je vous parlerai de Beyrouth et de ce qui se passe par là. Pas triste, vous savez ! Je me réjouis de vous retrouver sur RCF !  
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don