Accueil
Journées interarmes : deux jours pour faire connaître les missions du génie aux autres militaires
Partager

Journées interarmes : deux jours pour faire connaître les missions du génie aux autres militaires

Un article rédigé par Marion Bastit - RCF Anjou, le 17 novembre 2021  -  Modifié le 17 novembre 2021

La 2e édition des journées interarmes du génie se tient les 16 et 17 novembre 2021 à Angers, à l'Ecole des Ponts de la Maine. Objectif : montrer les savoir-faire du génie aux autres militaires via des démonstrations. La plus spectaculaire : le franchissement de la Maine.

Mardi 17 novembre 2021, les sapeurs du génie ont fait une démonstration de franchissement de cours d'eau sur la Maine. ©RCF Anjou Mardi 17 novembre 2021, les sapeurs du génie ont fait une démonstration de franchissement de cours d'eau sur la Maine. ©RCF Anjou

Après une année blanche liée au Covid-19, la deuxième édition des journées interarmes du génie se déroule les 16 et 17 novembre 2021 à Angers, sur le site de l’Ecole des Ponts de la Maine, à la Baumette.

 

L’objectif est de faire découvrir aux autorités civiles et militaires toute la diversité des moyens et des savoir-faire du génie, dont le 6e régiment est basé à Angers.

 

La mission de ses soldats est de préparer le terrain pour le déploiement des troupes, de la reconnaissance au déminage en passant par la construction d’infrastructures, mais aussi le franchissement de cours d’eau, comme ils l’ont démontré mardi après-midi.

 

Des hommes-grenouilles armés

 

Au bord de la Maine, quatre hommes-grenouilles armés en combinaison noire émergent peu à peu de l’eau et rejoignent la rive, sous l’œil du lieutenant-colonel Vincent, de la direction Etudes & prospective de l’Ecole du génie. Ces plongeurs de combat viennent en reconnaissance.

 

« Ils sont à même de progresser sous l’eau, en palmant ou en nageant, ou par infiltration avec des zodiacs ou des kayaks, pour pouvoir arriver au plus près de la berge, détaille-t-il. Là, ils vont s’assurer que cette berge est sûre, ou la sécuriser en évitant qu’elle soit encombrée par des mines ou des obstacles mis par l’adversaire. »

 

Un nouveau blindé déployé au Mali

 

Ensuite, le Styx, une vedette rapide couleur camouflage, arrive à vive allure, avec une dizaine d’hommes en treillis à son bord. « Ce Styx a pour mission de sécuriser, avec ses armes à feu, celles de bord et celles portées par les sapeurs, pour pouvoir riposter à toute attaque d’un ennemi », explique-t-il.

 

Enfin, un pont flottant motorisé arrive et déploie sa passerelle. Il débarque des hommes, du matériel et un Griffon, un nouveau véhicule blindé de couleur terre. « Il est plus volumineux, ce qui permet d’emporter plus de matériel », souligne le lieutenant-colonel Vincent.

 

 

« Il est surtout adapté aux exigences du combat moderne, ajoute-t-il, et offre une meilleure protection, pour les sapeurs qui sont à son bord, que les véhicules dont on était dotés précédemment. » Ce Griffon est actuellement déployé au Mali dans le cadre de l’opération Barkhane.

 

Production d'eau potable

 

Au-delà de cette démonstration spectaculaire, de nombreuses autres innovations ont été présentées mardi après-midi. « On a aussi des drones qui sont en mesure de reconnaître le terrain et de transmettre des données géographiques et cartographiques », explique le général Jean-Philippe Crach, commandant de l’Ecole du Génie.

 

« On a de nouvelles stations mobiles de production d’eau, poursuit-il, qui permettent à partir de n’importe quel type d’eau, même très très polluée, de produire de l’eau potable, et un centre de gestion de crise de la sécurité civile, qui peut se déployer rapidement, notamment en cas de catastrophe naturelle. »

 

Le génie s'est doté de nouvelles stations mobiles pour produire de l'eau potable (au premier plan). ©RCF Anjou 2021

 

Les sapeurs du génie interviennent à chaque fois que les troupes françaises sont déployées. Ils sont plusieurs centaines actuellement au Sahel. Ils sont aussi présents au Liban, depuis l’explosion du port de Beyrouth en août 2020.

Reportages A Angers, deux jours de démonstrations pour découvrir les missions du génie
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don