Accueil
Iran : une société en pleine mutation
Partager

Iran : une société en pleine mutation

RCF,  -  Modifié le 28 juin 2021
Le Temps de le dire Iran : une société en pleine mutation
Le modéré Hassan Rohani a été réélu dès le premier tour avec 57% des voix par les iraniens le 9 mai dernier. La société iranienne évolue alors que la situation économique s'est dégradée.
podcast image par défaut

Un pays qui s'ouvre sur le monde

Les élections locales iraniennes ont aussi montré une volonté d'ouverture.  La jeunesse se sent marginalisée, le chômage est élevé, la situation des droits des femmes est encore difficile. Pour cette émission nous nous sommes demandé comment évoluait la société iranienne au lendemain de cette période électorale. 

 


POUR ALLER PLUS LOIN â–º Ouverture économique de l'Iran : ce qu'attend l'Occident

 

Nous parlons culture avec notre première invitée, Asal Bagheri, spécialiste du cinéma iranien. Avec sept films sélectionnés à Cannes, le cinéma du pays ne s'est jamais aussi bien porté. Pour notre invitée, ces oeuvres revêtent à la fois une dimension culturelle et une dimension politique, du fait de la difficulté pour les cinéastes de travailler en Iran sur des sujets sensibles. 

 

Une république islamique en pleine mutation

L'Iran est souvent la cible de contre-vérités. S'il ne s'agit pas de faire de son régime une démocratie, il est tout de même à mille lieues de l'image qu'à pu en donner Trump, celle d'un pays qui finance le terrorisme. Co-auteure d'une tribune sur l'Iran dans le Monde, Azadeh Kian explique que 'Ceux qui nous frappent sont des djihadistes qui n’ont rien à voir avec l’Iran et qui ont été longtemps financés par les saoudiens.'

 

'Les iraniens ont dit avec leur vote leur préférence pour la démocratie

Azadeh Kian

 

Pour Amélie Chelly, l'Iran reste un pays 'profondément musulman'. Cette spécialiste des islam politiques explique que ce qui est rejeté par la population iranienne, ce n'est pas la Religion en elle-même, mais bien le régime théocratique mis en place en 1979. Pour cette membre associée au CADIS, les iraniens veulent aujourd'hui changer leurs institutions par le vote de l'intérieur, et ce que l'on observe aujourd'hui c'est 'le cadavre du chiisme politique'.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

image par défaut
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Le Temps de le dire

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don