Accueil
Hébergement d'urgence : la préfète annonce l'ouverture à Bordeaux d’un centre d’accueil en plus du 115
Partager

Hébergement d'urgence : la préfète annonce l'ouverture à Bordeaux d’un centre d’accueil en plus du 115

Un article rédigé par clement guerre - RCF Bordeaux,  -  Modifié le 22 janvier 2021
Ce centre à Bordeaux devrait compter 30 places pour les personnes à la rue en grande marginalité qui n'entrent pas dans le circuit de l’hébergement via le 115.
La préfète de la Gironde, Fabienne Buccio ce jeudi, à l’occasion de ses vœux à la presse, photo Clément Guerre. La préfète de la Gironde, Fabienne Buccio ce jeudi, à l’occasion de ses vœux à la presse, photo Clément Guerre.

Lors de ses vœux la préfète de la Gironde a annoncé ce jeudi 21 janvier 2021 la création à Bordeaux d’un centre d’accueil de la grande marginalité. Une deuxième expérience après celle de mars 2020, pour répondre aux personnes à la rue qui ne sont pas dans le circuit de l’hébergement via le 115 à cause de leurs chiens notamment. "C'est compliqué d'hérgerger cette population que l'on appelle les grands marginaux", a expliqué Fabienne Buccio, qui a cette fois nommé l'association le Prado pour piloter ce projet de 30 places d'hébergement d'urgence qui devrait voir le jour en avril 2021.

"Nous avons le même objectif avec les associations", a indiqué Fabienne Buccio pour répondre aux associations après le dossier de l'aire d'accueil solidaire sur les quais à Bordeaux. La préfète a aussi indiqué que le nombre de places d'accueil avait doublé en 5 ans et que le réseau n'était pas saturé sur la métropole bordelaise.
 

Autres grands dossiers : 

Le dossier du Signal à Soulac : l'immeuble sera démoli en 2021 après 7 ans de procédure et l'indemnisation proposée en décembre dernier par l'Etat (soit 70 % de la valeur du bien avant 2014). La procédure a déjà été signée par 92 propriétaires sur 99. Soit 72 appartements sur 78 concernés.

Le dossier de la circulation différenciée : La préfète de la Gironde annonce l’ouverture d’une consultation publique dans le but de lancer la circulation différenciée lors des pics de pollution, soit l’apparition à Bordeaux de la vignette de qualité de l’air Crit’air. Les véhicules les plus polluants ne pourront donc plus circuler lors des pics de pollution si les habitants valident cette consultation sur internet.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don