Accueil
​Gérard Depardieu chantera Barbara au Festival d’Anjou
Partager

​Gérard Depardieu chantera Barbara au Festival d’Anjou

Un article rédigé par Marion Bastit - RCF Anjou,  -  Modifié le 28 mars 2018
Le programme de la 69e édition du Festival d'Anjou a été dévoilée ce mardi 27 mars. La tête d'affiche, c'est Gérard Depardieu qui chantera Barbara. C'est sa seule date en France cet été.
© Jean-Luc Thibault © Jean-Luc Thibault

On connaît désormais le programme du Festival d’Anjou, dévoilé mardi 27 mars à la collégiale Saint-Martin. Pas moins de 22 spectacles seront à l’affiche de cette 69ème édition, du 11 au 30 juin 2018. Sur scène, Patrick Timsit, Francis Huster, François Morel, Stéphane Guillon, ou encore Jacques Weber.

Une date unique en France cet été

La tête d’affiche de ce festival sera Gérard Depardieu. L’acteur interprètera des titres de Barbara, accompagné de Gérard Daguerre, l’ancien pianiste de la chanteuse. Nicolas Briançon, le directeur du festival, a eu la chance de les voir au Cirque d’hiver à Paris. Il évoque « un moment sublime, exceptionnel de grâce, de talent, d’intelligence, d’émotion pure ». Le spectacle fera la clôture du festival samedi 30 juin. C’est sa seule date en France cet été.

Autre temps fort de ce festival, « La Nuit des rois », une comédie de William Shakespeare, mise en scène par Clément Poirée, les 26 et 27 juin. Si le dramaturge est connu pour ses tragédies, Nicolas Briançon rappelle qu’il a aussi écrit de nombreuses comédies. « On a toujours l’image, en France, d’un Shakespeare un peu brumeux, enfermé. On voit tout de suite un jeune homme blond, en haut d’une tour, qui caresse un crâne en disant des mots un peu étranges, mais Shakespeare, c’est l’inventeur de la comédie moderne. C’est extraordinaire de drôlerie ! »

Moins drôle, mais plus que jamais d’actualité, l’adaptation du livre « Inconnu à cette adresse », de Kressman Taylor, mise en scène par Delphine de Malherbe, le 12 juin. Il s’agit d’un échange de lettres entre deux amis, l’un juif et l’autre allemand, pendant la montée du nazisme. Une pièce à montrer aux adolescents, insiste Nicolas Briançon. « Il faut qu’ils comprennent comment peut se développer la pensée antisémite, raciste, en partant d’êtres absolument normaux. Pas que des montres sanguinaires, nés dans des porcheries, non, des gens qui ont été élevés avec une éducation, une culture, une réflexion, l’étude même des textes. Cette pièce montre comment ces gens, insidieusement, peuvent tout d’un coup se mettre ce poison dans le crâne et le propager. »

Le festival s'invite à Fontevraud

Enfin, « Edmond », la pièce aux cinq Molières d’Alexis Michalik, sera jouée du 14 au 16 juin. Elle retrace la genèse de Cyrano de Bergerac, à travers la vie de son auteur Edmond Rostand. « Un merveilleux moment de théâtre, aux yeux de Nicolas Briançon. C'était le triomphe de la saison dernière à Paris. »

Si ces quatre pièces seront toutes jouées au Plessis-Macé, la création du festival ne passera pas par le château cette année. « Le Canard à l’orange », de William Douglas Home, sera joué au cloître Toussaint, à Angers, du 18 au 20 juin, puis au théâtre Saint-Louis, à Cholet, le 23, et au Dôme, à Saumur, le 28 juin. Cette comédie de boulevard met en scène un mari trompé qui invite l’amant de sa femme à dîner, ainsi que sa secrétaire. Outre la mise en scène de la pièce, Nicolas Briançon joue également le rôle du mari.

Parmi les nouveautés de cette année, le festival investit pour la première fois l’abbaye de Fontevraud, pour deux dates. Il revient également, après un an d’absence, au théâtre Bouvet-Ladubay de Saumur. La billetterie du Festival d'Anjou ouvrira le samedi 19 mai à 8 h.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don