Accueil
François Hollande : " Chambord est un symbole [...] une fierté"
Partager

François Hollande : " Chambord est un symbole [...] une fierté"

Un article rédigé par Julie Rolland - RCF Loir-et-Cher,  -  Modifié le 20 mars 2017
Ce dimanche, le Président de la République a fait le déplacement au domaine national de Chambord. Il y a découvert les jardins à la française qui ont été pendant sept mois, reconstitués.
2017 - Julie Rolland 2017 - Julie Rolland

Ce lundi, le public va pouvoir fouler pour la première fois les allées des nouveaux jardins à la française du domaine national de Chambord. Mais dès ce dimanche, quelques privilégiés ont pu le faire lors de la venue du Président de la République.

chambord_jardins_a_la_francaise.jpg

Accompagné de la ministre de la Culture, François Hollande a pris d'abord, de la hauteur pour admirer des terrasses du château, les dessins reconstitués grâce aux arbustes et autres plants.
Le Président de la République s'est ensuite baladé dans le jardin quelques instants avant de prendre la parole. "Certains lieux ont une portée universelle, c'est le cas de Chambord. Certains lieux sont familiers [...] Chambord est un château unique au monde. Ici il y a à la fois l'histoire mais aussi ce qu'était la volonté humaine à cette époque, l'espoir du progrès, l'esprit d'invention, la liberté de conscience, l'ouverture, l'émancipation"
François Hollande a salué cette reconstitution des jardins à la française en soulignant l'intérêt touristique de cette démarche :

francois_hollande_jardins_francaise_3.jpg

Il a fallu sept mois de travail pour retranscrire dans  la terre le résultat de seize années d'études des archives. Tout cela pour redonner vie à des jardins qui avaient été imaginés sous Louis XIV et qui ont existé pendant plus de deux siècles avant de disparaître dans l'entre-deux guerres.  L'inauguration de ce travail a aussi permis de rappeller l'histoire étroite qui existe entre Chambord et certains Présidents de la République française.

La ministre de la Culture, Audrey Azoulay, était elle aussi présente. Elle était déjà venue au domaine national l'an passé pour constater les dégâts après les inondations de mai/juin 2016. 

Rappelons que ce chantier, qui a coûté 3.5 millions d'euros, a été financé en totalité par un mécène américain, Stephen A Schwarzman. Ce dernier n'était pas présent ce dimanche pour l'inauguration.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don