Accueil
FORMULE CLUB / Adieu Shimon Peres • Hollande à Calais • L'école française et inégalitaire • Saint-Etienne-du-Rouvray
Partager

FORMULE CLUB / Adieu Shimon Peres • Hollande à Calais • L'école française et inégalitaire • Saint-Etienne-du-Rouvray

RCF,  -  Modifié le 14 octobre 2016
Funérailles de Shimon Perez / François Hollande à Calais / Le système scolaire français inégalitaire / L'église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Ce qu'on en pense au Club de la presse.
De g. à dr.:Alexis Poulin, François Ernenwein, Sr. Nathalie Becquart, Antoine-Marie Izoard De g. à dr.:Alexis Poulin, François Ernenwein, Sr. Nathalie Becquart, Antoine-Marie Izoard

L'actualité de la semaine : l'Hommage quasi unanime à Shimon peres • François Hollande annonce la fermeture de la "jungle" de Calais • le système scolaire français en échec: un nouveau rapport • Saint-étienne-du-rouvray ré-ouvre son église

 


 

Shimon Peres: adieu, l'artisan de paix

C'est aujourd'hui, vendredi 30 septembre, qu'ont lieu les funérailles de Shimon Peres. L'un des derniers pères fondateurs d'Israël s'est éteint mercredi 28 septembre. Un pionnier mais aussi un homme de paix, artisan, avec Yitzhak Rabin et Yasser Arafat, des accords d’Oslo signés en 1993 - qui leur ont valu le prix Nobel de la paix l'année suivante.

"Faucon en tant de guerre, colombe en tant de paix", disait-il de lui-même. Shimon Perez fut un homme au parcours "étonnant", dont la fin de la vie a été "admirable", selon François Ernenwein, qui ajoute: "Si on regarde son parcours, il a d'abord été un patriote israélien." Alexis Poulin salue "la stature de l'homme d'Etat" et l'intelligence "du stratège". On se souvient de sa rencontre au Vatican avec le pape François: les deux hommes partageaient la conviction que la paix est toujours possible, pour Sr. Nathalie Becquart.

 

Hollande annonce la fermeture de la "jungle" de calais

Campagne présidentielle oblige, on se rend à Calais. Après Nicolas Sarkozy, c'est au tour de François Hollande. Le chef de l'Etat était ce lundi auprès des calaisiens et non pas des migrants - Alexis Poulin souligne qu'il n'a "pas été voir le camp". Il a tout de même annoncé la fermeture prochaine du camp et l'accueil dans différentes régions de France.

Le démantellement que le plan Cazeneuve avait déjà prévu est soutenu par "les associations engagées et les religions", comme le rappelle Sr. Nathalie Becquart. Mais fermer un camp qui compte plus de 10.000 personnes selon les ONG, environ 5.000 selon l'Etat, pose d'importantes questions logistiques et humanitaires. Comment se fera-t-il? Combien de temps prendra-t-il?

 

Système scolaire, le rapport qui tape fort

Le rapport du CNESCO publié ce mardi 27 septembre 2016, souligne la toujours plus grande injustice de notre système scolaire. Pointé du doigt, l'échec de l'enseignement prioritaire. Les ZEP (Zones à éducation prioritaire) sont vues comme un outil de stigmatisation des établissements labélisés. Parmi les causes, Sr. Nathalie Becquart identifie les liens entre "la carte scolaire et le prix du logement" qui, selon elle, "ne cessent de susciter des entre-soi de plus de plus en plus forts dans notre pays".

"Notre école mérite réflexion: ça serait bien qu'à l'occasion de cette campagne présidentielle on débatte plus de l'école..." suggère François Ernenwein.

 

Saint-Etienne-du-Rouvray, nouveau symbole de paix

Mercredi 28 septembre, Famille Chrétienne publiait l'interview de sœur Danielle et de Guy et Janine Coponet. Un témoigne exclusif, fort et émouvant. On y découvre notamment les propos de Guy Coponet, "un monsieur simple et très humble", comme le dit Antoine-Marie Izoard. Alors qu'il était blessé et perdait son sang, il récitait la prière d'abanbon de Charles de Foucauld.

L'attentat du 26 juillet 2016 montre que "l'église reste un symbole national en France" constate Alexis Poulin. Ce dimanche 2 octobre, celle du village réouvrira ses portes. Un autre symbole fort, quand on voit les réactions qu'a suscitées la mort du Père Jacques Hamel. Un drame qui selon Soeur Nathalie Becquart montre qu'"il n'y a pas d'autre chemin que celui du dialogue et l'horizon du pardon". Elle ajoute: "On s'aperçoit que ce discours-là touche et rejoint les gens."

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don