Accueil
Feux de forêt : Emmanuel Macron a dévoilé son plan de lutte
Partager

Feux de forêt : Emmanuel Macron a dévoilé son plan de lutte

Un article rédigé par Oscar Chédemois - RCF Anjou, le 2 novembre 2022  -  Modifié le 2 novembre 2022

Devant tous ceux qui ont été mobilisés sur les feux cet été, dont plusieurs représentants du département de Maine et Loire, le président de la République a présenté différentes mesures de lutte contre les futurs incendies de forêt. « Un plan qui va dans le bon sens mais qui reste encore à préciser » selon Philippe Chalopin, maire de Baugé en Anjou, commune fortement touchée cet été par les incendies.

RCF Anjou RCF Anjou

Tous les acteurs mobilisés cet été dans la lutte contre les feux de forêt ont été reçus vendredi dernier à l’Elysée par le président Emmanuel Macron. Parmi les 350 invités, des représentants des services de secours et élus du Maine-et-Loire étaient présents. Le département a connu en août dernier son incendie le plus important de ces dernières années avec plus de 2000 hectares touchés. Le chef d’Etat a exprimé aux sapeurs-pompiers « le soutien et la solidarité de la nation toute entière et ses remerciements ». Il a également présenté différentes mesures pour lutter plus efficacement contre les feux de forêts.

150 millions d’euros pour les pompiers

Tout d’abord, le déblocage d’un fonds de 150 millions d’euros. Les soldats du feu pourraient voir la durée de leur mobilisation s’allonger et connaître une augmentation de leurs indemnités. Le nombre de colonnes de renfort devrait également doubler. Florence Dabin, présidente du département et du Service Départemental d'Incendie et de Secours de Maine-et-Loire (SDIS 49), se félicite de l’appui du Président de la République. Celle qui mène une politique de développement et de promotion du volontariat au niveau local déclare que « L’Etat pourra compter sur la détermination des élus et des sapeurs-pompiers de Maine-et-Loire pour répondre de façon pertinente à ce défi qui doit tous nous mobiliser ». Elle estime également « quil faut changer nos modes de fonctionnement et de réflexion sur ce sujet ». Le premier axe de développement du gouvernement est celui de la prévention des incendies avec la mise en place d’une cartographie spécifique pour identifier les zones à risque. Son suivi devrait être effectué par l'Office national des forêts dont les moyens financiers et humains seront renforcés.  Le SDIS 49 qualifie cette annonce « d’avancée indéniable » qui permettra « une meilleure anticipation et coordination des interventions ». 

 

Un déploiement à l’échelle locale

 

Emmanuel Macron a annoncé la mise en place prochaine d’une campagne de communication au sujet des obligations légales de débroussaillement ainsi que l’évolution du cadre réglementaire applicable aux propriétaires. Un sujet sur lequel Philippe Chalopin, maire de Baugé-en-Anjou, présent à l’Elysée vendredi, est très attentif : « J’espère que les maires auront les moyens juridiques pour pouvoir demander aux propriétaires de forêts d’élaguer leurs arbres lorsqu’ils sont proches d’habitations ». 

Le renforcement des moyens aériens de 12 à 16 canadairs fait également partie des ambitions du gouvernement. « Les moyens humains et terrestres ne suffisent plus » concède le maire de Baugé-en-Anjou. Il prône une meilleure répartition des forces aériennes de lutte contre les incendies « Cela pourrait permettre de déployer plus rapidement les moyens aériens ». 

Celui qui est également président de l’Association des Maires de Maine-et-Loire milite aussi pour une politique de soutien à la replantation sur le territoire et attend plus d’informations à ce propos. Le Président de la République a en effet annoncé la plantation d'un milliard d'arbres d'ici dix ans, soit 10% des forêts françaises.

A la suite de ces annonces, Philippe Chalopin estime que « ce plan va dans le bon sens » mais attend « des précisions plus concrètes sur les actions qui vont être engagées ». Les étés à venir risquent d’être « rudes » selon ce dernier. Il y aura « un avant et un après 2022 » confirme Florence Dabin.

 

Conséquence du feu sur le secteur de Baugé en Anjou

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don