Accueil
Externalisation de la conduite des voitures-radar dans la Marne
Partager

Externalisation de la conduite des voitures-radar dans la Marne

Un article rédigé par Christopher Fausten - RCF Cœur de Champagne,  -  Modifié le 27 octobre 2021
L'invité de la rédaction · RCF Cœur de Champagne Samira Alouane : Les voitures radars privées dans le département de la Marne

Depuis le 1er octobre, des voitures radar conduites par des agents privés circulent dans le département de la Marne. Objectif de la préfecture : limiter les accidents liés à la vitesse sur les routes.

@pixabay @pixabay

En 2020, 2 541 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route en France métropolitaine, soit 703 tués de moins qu’en 2019. Ce chiffre, inférieur de 22% à celui de 2019, est historiquement bas. Cette évolution s’explique pour partie par les effets de la pandémie mondiale de la Covid-19.

 

Dans la Marne, l’accidentalité compte, tous facteurs confondus, 403 accidents corporels dont 29 accidents mortels. Le nombre d’accidents corporels est en baisse de 17% par rapport à 2019. Si la mortalité routière diminue également de 26%, 29 personnes ont néanmoins perdu la vie. Le nombre de blessés baisse quant à lui de 23%. La vitesse est la principale cause de la mortalité routière : elle est identifiée dans 1/3 des accidents mortels et dans un accident corporel sur 5. La seconde cause de mortalité est l’alcool présent dans 21 % des accidents mortels.

 

Les voitures-radar dont la conduite est confiée aux forces de l’ordre, existent depuis mars 2013. Ces véhicules sont sous-employés (1h30 d’utilisation par véhicule par jour en moyenne en 2015), de sorte qu’en définitive, les automobilistes, à part ceux qui ont été flashés, ne sont pas conscients de leur existence et n’adaptent pas leur conduite à ce « risque » de contrôle. En confiant la conduite de ces véhicules banalisés à une entreprise privée, les contrôles seront multipliés par 5.

 

Dans les départements où cette externalisation a été lancée, tous les conducteurs sont bien conscients de la nécessité, en tout point du réseau, de respecter les limitations de vitesse. L’un des objectifs majeur de ce dispositif est de soulager policiers et gendarmes (deux agents des forces de l’ordre par voiture) afin qu’ils puissent se consacrer à d’autres missions, comme les contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants, par exemple. A terme, le nouveau dispositif libérera 400 équivalents temps plein dans toute la France et permettra aux policiers et gendarmes de se consacrer à des contrôles en rapport avec leurs qualifications et qui nécessitent leur intervention.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
L'invité de la rédaction · RCF Cœur de Champagne

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don