Accueil
En visite à Metz, Jean-Luc Mélenchon réaffirme sa volonté d'abroger le Concordat
Partager

En visite à Metz, Jean-Luc Mélenchon réaffirme sa volonté d'abroger le Concordat

Un article rédigé par Benjamin Cornuez - RCF Jerico Moselle, le 25 mai 2022  -  Modifié le 25 mai 2022
3 questions à ... en Moselle La NUPES présente 3 candidates aux législatives à Metz 1ère 2è et 3ème circo 57

Jean-Luc Mélenchon était en Lorraine, plus précisément à Metz, ce mardi 24 mai. Le leader de la France insoumise venait soutenir les candidats de la NUPES aux élections législatives. La nouvelle alliance de gauche prévoit dans son programme la suppression du Concordat en Alsace-Moselle.

Jean-Luc Mélenchon Jean-Luc Mélenchon

A trois semaines du premier tour des législatives, Jean Luc Mélenchon venait soutenir les candidats lorrains de la nouvelles union populaire, écologique et sociale (NUPES). Le chef des insoumis a tout d'abord rendu visite à la députée Caroline Fiat, qui brigue un deuxième mandat dans la sixième circonscription de Meurthe-et-Moselle. "J'ai fait sa campagne dans toute la France c'est bien normal qu'il vienne soutenir la mienne ici", plaisante l'insoumise.
Les deux parlementaires ont visité en début d'après-midi l'entreprise de charpente Le Bras Frères, à Jarny dans le Pays-Haut.

Jean Luc Mélenchon s'est ensuite rendu à Metz, où il a tenu une conférence de presse. Le leader de la nouvelle union des gauches en a profité pour exposer le programme qu'il souhaite appliquer en cas d'accession à Matignon : SMIC à 1500 euros, VIe République mais également... suppression du Concordat en Alsace-Moselle. “Je le proposerai en demandant qu’on ne confonde pas le Concordat et le droit social”.

La réponse de Jean-Luc Mélenchon sur la suppression du Concordat :

Les sons de l'actu Jean Luc Mélenchon souhaite abroger le Concordat

La venue, très médiatique, du chef des insoumis, devra pallier les difficultés de la gauche dans la région. En Lorraine, seuls deux candidats NUPES sont des députés sortants, et l’un d'entre eux, Dominique Poitier (PS) refuse l’étiquette de la nouvelle union tout en bénéficiant de son investiture.

Une situation que regrette Jean Luc Mélenchon :

Les candidatures de gauche dissidentes en Lorraine
3 questions à ... en Moselle La NUPES présente 3 candidates aux législatives à Metz 1ère 2è et 3ème circo 57
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don