Accueil
ÉMISSION SPÉCIALE | La renaissance spirituelle du Mont-Saint-Michel
Partager

ÉMISSION SPÉCIALE | La renaissance spirituelle du Mont-Saint-Michel

Un article rédigé par Etienne Pépin,Stéphanie Gallet - RCF,  -  Modifié le 29 juin 2021
Le Temps de le dire ÉMISSION SPÉCIALE | La renaissance spirituelle du Mont-Saint-Michel
Une émission spéciale pour célébrer la renaissance spirituelle du Mont-Saint-Michel, présentée par Stéphanie Gallet et Étienne Pépin.
podcast image par défaut

Il y a 1050 ans les premiers bénédictins débarquaient sur le Mont-Saint-Michel. Pendant près de 800 ans, ils ont fait de ce rocher la merveille que l'on connaît, îlot sacré entre terre et mer. La Révolution française a chassé les moines, mais en 1966 ils sont revenus sur le Mont, pour lui rendre sa vocation spirituelle. Aujourd'hui ce sont les Fraternités monastiques de Jérusalem qui sont présentes sur le rocher.
 

Les toutes premières pierres du Mont-Saint-Michel viendraient du Monte Gargano, en Italie.

 

L'histoire se confond avec la légende

Tout a commencé en 708. Aubert, évêque d'Avranches, reçoit en songe un message de l'archange saint Michel: construire une chapelle sur le rocher. D'après Marie-Paul Labéy, l'ange Michel a dû s'y reprendre à trois fois pour convaincre l'évêque d'Avranches. "La troisième fois, l'ange Michel lui a posé le doigt sur le crâne et on peut voir toujours dans l'église d'Avranches le crâne de saint aubert avec la trace du doigt de l'ange."

Les toutes premières pierres du Mont-Saint-Michel, qui constituent aujourd'hui la chapelle Notre-Dame-sous-Terre, viendraient des Pouilles, en Italie. Plus exactement du Monte Gargano, lieu d'apparition de l'ange Michel. C'est de là que deux clercs envoyés par l'évêque auraient rapporté un morceau de la tunique de l'ange et la pierre sur laquelle elle était posée. S'il abrite des reliques, le Mont-Saint-Michel n'est pas un lieu d'apparition. Et "il n'en a pas besoin, considère François-Xavier Maigre, la nature y est tellement prenante et bilique qu'il n'y a pas besoin d'apparition."
 

Un lieu où il y a énormément de symboles de la spiritualité.

 

Un lieu adapté à la solitude de la vie monastique

Peu après le songe de l'évêque Aubert, une communauté de chanoine ou de moines, s'installe donc sur le rocher - on ne sait pas quelle règle monastique ils suivaient. Au milieu du Xè siècle, le duc de Normandie favorise l'essor des bénédictins. A ceux de l'abbaye de Saint-Wandrille il demande de s'installer sur le Mont pour y vivre de la règle de saint Benoît, vers 965-966. C'est cet anniversaire que l'on fête en 2016.

Ce rocher entre terre et mer est un lieu idéal pour vivre la solitude inhérente à la vie monastique. Mais ce rocher entre terre et mer est aussi l'endroit idéal pour la vie en communauté hors du monde, selon la règle de saint Benoît. En fait, aujourd'hui encore et pas seulement pour les religieux, tout ce qui entoure le Mont-Saint-Michel porte à élever son esprit vers le ciel. François-Xavier de Beaulaincourt décrit un lieu "où il y a énormément de symboles de la spiritualité". "Il suffit de traverser la baie à pied pour voir que le céleste côtoie le terrestre au sens réel du terme."
 

Le site du Mont-Saint-Michel est un lieu "choisit par l'archange"

 

L'archange Michel, figure du combat spirituel

"Il faut se rendre compte de ce que représentait la figure de l'archange Michel à cette époque", précise le Père André Fournier, qui espère "que cela reviendra aujourd'hui!" Le site du Mont-Saint-Michel est un lieu "choisit par l'archange". Les bénédictins y trouvent le lieu idéal pour développer le culte de saint Michel. L'archange, figure emblématique du combat spirituel, porte un message intemporel.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don