Accueil
Elena Lasida: "l’avenir de l’Eglise et de la planète sont reliés"
Partager

Elena Lasida: "l’avenir de l’Eglise et de la planète sont reliés"

RCF,  -  Modifié le 25 octobre 2019
Au Vatican, le synode pour l’Amazonie, voulu par le pape François, entre dans sa dernière ligne droite avant sa conclusion.
RCF RCF

 

Elena Lasida est économiste, enseignante à l’Institut catholique de Paris, et chargée de mission Écologie et Société à la Conférence des Évêques de France. Elle est également latino-américaine. Pour toutes ces raisons, elle se sent particulièrement concernée par le synode sur l’Amazonie qui se tient actuellement au Vatican. "Il y a un enjeu universel. C’est mon continent et c’est la réalité des populations indigènes de ce continent, qui est une réalité très importante. Il y a un lien affectif plus particulier" explique-t-elle.
 

Synode sur l'Amazonie: c'est l'avenir de l'Eglise qui se joue

Pour cette dernière, le synode sur l’Amazonie est une rencontre universelle : tout le monde est concerné. "C’est un enjeu pour toute la planète. On voit à quel point cette réalité naturelle est une condition de vie pour la planète. Le fait qu’il y ait ce synode montre à quel point l’Église catholique se sent concernée par des réalités du monde entier et notamment par les questions écologiques. Cela a pris une épaisseur particulière avec Laudato Si’. Ce synode est la continuité de la prise de conscience de l’Église" ajoute Elena Lasida.

En s’appuyant sur cette phrase présente à plusieurs reprises dans l’encyclique Laudato Si’, "tout est lié", Elena Lasida est persuadée que ce qui se joue actuellement à Rome, c’est l’avenir de l’Église. "Cette manière de vouloir une Église plus synodale est  complètement liée à la présence des chrétiens dans la monde. Tout est lié. Dans le synode de l’Amazonie, cela prend une force particulière, car on voit que l’avenir de l’Église, de la planète et de l’humanité sont complètement reliés" lance-t-elle.
 

"Aucun acteur ne peut se suffire à lui-même"

Interrogé il y a quelques jours sur RCF, Mgr Emmanuel Lafont, évêque de Cayenne, estimait que les ressources humaines de l’Église en Amazonie sont encore assez faibles. "Je pense qu’aucun acteur ne peut se suffire à lui-même. L’Église prend conscience qu’elle a toute sa part à jouer. Mais elle ne peut pas le faire toute seule, et on ne peut pas le faire sans elle. L’enjeu aujourd’hui est d’apprendre à travailler avec d’autres. Cet enjeu concerne tous les acteurs et particulièrement l’Eglise" estime à son tour Elena Lasida.

En parallèle de ce synode, les éditions Salvator publient jeudi 24 octobre un nouveau livre du pape François, véritable recueil de textes sur l’écologie. "Notre Mère La Terre", c’est le nom de ce livre. "Il s’inspire beaucoup de St François d’Assise. Il y a cette relation de fraternité très forte avec toutes ces créatures. C’est une expression propre au pape qui s’explicite très bien dans un petit texte inédit placé à la fin du livre" conclut-elle. Un texte plein d’espérance, qui nous appelle à nous saisir de cette opportunité d’action, pour faire naître quelque chose de fondamentalement nouveau.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don