Accueil
Dies Irae dies ira ...! BILLET DE COLERE sur RCF Bordeaux
Partager

Dies Irae dies ira ...! BILLET DE COLERE sur RCF Bordeaux

Un article rédigé par BR - RCF Bordeaux,  -  Modifié le 18 mars 2017
Alors, oui, je suis très en colère,MESDAMES ET MESSIEURS DE LA PRESSE, mesdames et messieurs LES BONS APOTRES; sortez de votre jeu désespérant, ne restez pas les yeux dans le rétroviseur !
GROSSE TEMPETE EN AQUITAINE GROSSE TEMPETE EN AQUITAINE

Dies Irae dies ira,

Aujourd’hui, billet de colère ! Vivement que cette campagne électorale finisse ? Nous n’en pouvons plus ! Il ne faut pas dire « tous pourris » mais la presse nous dépeint l’apocalypse à l’Assemblée, l’apocalypse au Sénat, l’apocalypse au gouvernement et à l’Elysée. La presse en revanche, se dit vertueuse et  inattaquable mais, lorsqu’elle a besoin d’argent il lui arrive pourtant de tendre la main vers les pouvoirs publics 

Oui, vivement que tout cela finisse, ces discours hypocrites, ces vertus indues dont on se drape, ces accusations incantatoires jetées envers les autres ! Que cela fait mal ! Notre pays devient une république bananière, nos journaux des tabloïdes de caniveaux, notre télévision le reflet d’une porcherie ; nous perdons la tête.

Oui, assez, assez ! Laissez-nous respirer de l’air frais ! Laissez-nous regardez l’avenir ! Laissez-nous espérer ! Quelles sont les propositions que l’on nous fait pour les 5 ans à venir ? Quel sens nous proposera-t-on pour construire ensemble notre avenir ? Quelle vision de l’Homme nos politiques ont ils ? L’individualisme, la solidarité, le consumérisme mesuré ou débridé ? … Tandis que nos journalistes,  à la force de chercher dans la boue, n’ont plus de vision du tout et nous rendent aveugles.

Je les entends d’ici : « mais il faut regarder la réalité en face ! Nous vous montrons les gens tels qu’ils sont. Loin de nous l'idée de vous tromper ! » Sans doute, mais en attendant nous sommes rongés par la désespérance, nous sommes rongés par le fatalisme, nous avons honte en nous levant le matin et nous sommes contents de sombrer dans l’inconscience le soir. Nous pensons qu’il n’y a plus rien à faire.

Vous tombez dans la facilité en ne proposant que ce regard négatif sur nos dirigeants, vous ne voyez que ce qui peut faire du buzz ! Alors, oui, je suis très en colère, mesdames et messieurs de la presse, mesdames et messieurs les bons apôtres ; sortez de votre jeu désespérant, ne restez pas les yeux dans le rétroviseur ! Parlez-nous d’avenir, de programmes, d'ambition pour notre communauté nationale! Vous vous dénommez le quatrième pouvoir, alors n’en abusez pas. Le pouvoir doit être au service et non pas à son service. Ouvrez-vous et ouvrez nous à l’espérance!

Dies irae, dies ira

François Régis de Bazelaire

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don