Accueil
Des moissons chamboulées par les pluies de juillet
Partager

Des moissons chamboulées par les pluies de juillet

RCF Lorraine Nancy,  -  Modifié le 3 août 2021

C'est bientôt la fin des moissons. Mais cette année, la récolte déborde sur le mois d'août, conséquence du climat pluvieux de ces dernières semaines. Jérémy Jenneson, agriculteur, en témoigne.

 

Les récoltes du mois de juillet sont perturbées par le mauvais temps. Les récoltes du mois de juillet sont perturbées par le mauvais temps.

C'est bientôt la fin des moissons. Chaque année, les agriculteurs récoltent les céréales durant tout le mois de juillet. Mais cette année, en raison du climat pluvieux de ces dernières semaines, la récolte déborde sur le mois d'août. 

 

Jérémy Jenneson est agriculteur en polyculture élevage à Lironville. "C'est le résultat du travail de l'année", explique-t-il. Les toutes premières récoltes commencent normalement début juin. Le colza, le blé et l'orge sont moissonnés début juillet. "Ça dure trois semaines à un mois maximum, c'est une période très intense de travail". Mais à cause des fortes pluies du mois de juillet, il a dû commencer avec près d'un mois de décalage. "On a commencé plutôt vers le 15 juillet". Le blé doit par exemple être récolté avec moins de 15% d'humidité : les moissons nécessitent quelques jours de temps sec et ensoleillé. 

 

Quelles sont les conséquences de ce décalage ? La qualité des grains dans les champs a aussi été affectée puisque les céréales se couchent avec le vent et la pluie et que les grains germent avec l'humidité. Les conséquences deviennent financières. Une orge de moins bonne qualité ne respecte pas les normes standard pour la fabrication de la bière. Elle est donc destinée à l'alimentation des animaux. 

 

Entre le 16 juin et le 15 juillet, il est tombé sur la France plus de deux fois la normale (144millimètres), un record, provoquant crues et inondations comme à Reims ou Longuyon. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don