Accueil
Collèges surchargés dans les Alpes-Maritimes ? Les réponses de Charles Ange Ginésy
Partager

Collèges surchargés dans les Alpes-Maritimes ? Les réponses de Charles Ange Ginésy

Un article rédigé par Stèvelan Chaizy-Gostovitch - RCF Nice Côte d'Azur, le 22 février 2024  -  Modifié le 22 février 2024

Collèges surchargés dans les Alpes-Maritimes ? Le président du Département des Alpes-Maritimes donne réponse. 

Charles Ange Ginésy - RCF Charles Ange Ginésy - RCF

17 élèves de Contes iront au collège ailleurs qu'à Contes à la rentrée prochaine. L'information a été révélée ce matin au même moment dans plusieurs médias azuréens. Une nouvelle qui arrive alors que la grève du collège Jean-Giono de Nice s'achève (professeurs et parents d'élèves dénonçaient une surpopulation). Le président du Département Charles Ange Ginésy donne réponse sur RCF. 

 

 

Quel est le paysage des collèges maralpins à date ? 

 

Charles Ange Ginésy: "Nous avons plus de 51 000 places de collège, nous avons un effectif de 44 000 collégiens donc il y a de la place pour beaucoup d'enfants dans de nombreux collèges mais par secteurs, il y en a surchargés pour différentes raisons: secteur très urbanisé, très attractif sur la qualité de l'enseignement. c'est ce qui donne lieu à une sectorisation en parfaite harmonie avec l'Académie de Nice. C'est Mme la rectrice qui a le mot sur cette sectorisation"

 

Je viens d'écrire aux maires concernés 

 

Que pouvez-vous faire ? 

 

CAG: Nous prenons en compte les demandes de l'académie par rapport aux créations de collèges.  Il y a eu un collège construit à Mougins, il y a un collège en cours de construction à Levens, il y a un collège envisagé sur les Paillons. Un terrain avait été ciblé mais il nous fait défaut. Je viens d'écrire aux maires concernés pour un terrain. 

 

Vous appelez les maires du Paillon à trouver un lieu ? 

 

CAG: Oui, parce qu'il nous faut savoir sur quel terrain atterrir. Il y a des problèmes d'urbanisme. Une fois le secteur trouvé, on décidera de la création d'un collège. En attendant, il faut trouver de la place aux élèves. Nous sommes sur une sectorisation prévue. Il y avait eu un débat sur Jean Giono, il y avait une incompréhension. Ce collège a une capacité de 750 élèves et il y en a 730. On est loin d'être en sureffectif contrairement au collège Matisse. 

 

Et pour Contes ? 

 

Il est prévu de faire en sorte que les élèves de Sclos de Contes se rendent au collège de Drap. Ce n'est pas le choix du maire de Contes qui m'a appelé et qui m'a dit: "ce serait peut-être plus intelligent de trouver une zone de départ qui permette d'utiliser le train pour monter à l'Escarène" La discussion ne s'arrête pas. Je dis au maire de Contes que nous regarderons de prêt comment les choses peuvent se passer.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don