Accueil
"Climat, stop à l'inaction": la pétition frôle les deux millions de signatures
Partager

"Climat, stop à l'inaction": la pétition frôle les deux millions de signatures

Un article rédigé par Florence Gault - RCF,  -  Modifié le 4 janvier 2019
​La barre des deux millions de signatures est presque atteinte. Du jamais vu pour la pétition en ligne : "Climat, stop à l’inaction".
Photo by Iler Stoe on Unsplash Photo by Iler Stoe on Unsplash

Lancée il y a quinze jours, cette pétition connaît un véritable succès. A l’origine de ce manifeste, quatre ONG : Greenpeace France, Oxfam, la Fondation pour la Nature et l’Homme et Notre Affaire à tous. Elles ont déposé un recours contre l’Etat français, afin de l’inciter à agir davantage pour le climat. La pétition vise à soutenir cette action en justice.
 

Êtes-vous surprise par ce succès extrêmement rapide ?

"On est plus content que surpris en réalité. On savait qu’il existe une  véritable aspiration citoyenne à l’action pour le climat, et pour la justice climatique, qui est en train d’émerger un peu partout dans le monde. Mais c’est vrai que deux millions de signatures en quelques jours seulement c’est important. Il ne faut pas attendre la fin de la procédure en justice pour agir. L’Etat n’a pas le droit de ne pas agir pour le climat. Bientôt deux millions de citoyens français le disent et portent cette idée avec nous" explique Marie Toussaint, présidente de Notre Affaire à tous.
 

En quoi l’Etat français est critiquable en termes de lutte contre le réchauffement climatique ?

"La France est un leader autoproclamé de la lutte pour le climat sur la scène internationale. Mais ce que l’on observe, c’est l’écart immense entre les actes et les paroles. La France est en retard sur tous les secteurs de la politique climatique, que ce soit sur les émissions, sur l’efficacité énergétique. Dans l’ensemble des secteurs, la France est à la traîne et elle est en train de perdre sa crédibilité au niveau international, et auprès des citoyens" ajoute-t-elle.
 

Dans une tribune publiée dans le quotidien Le Monde, le professeur au Collège de France, Marc Fontecave, juge votre pétition déplacée. Que lui répondez-vous ?

"La France est l’un des responsables majeurs et principaux des émissions de gaz à effet de serre depuis la Révolution industrielle. Aujourd’hui, ce que l’on observe, c’est que si toute la population mondiale consommait comme les Français, nous aurions besoin de 2,9 planètes. Ce n’est pas tellement la question de savoir si la France est plus ou moins pollueuse que la Chine, que l’Inde ou que les Etats-Unis, mais de savoir si la France agit pour protéger le climat, et si elle respecte les engagements qu’elle a pris. Aujourd’hui, elle ne les tient pas" conclut Marie Toussaint.
 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don