Accueil
Climat d'insécurité au Centre Educatif Fermé Nouvel Horizon
Partager

Climat d'insécurité au Centre Educatif Fermé Nouvel Horizon

Un article rédigé par Ludmilla Guignard - RCF Poitou Vienne,  -  Modifié le 8 juin 2021
Une quarantaine de manifestants étaient réunis hier devant le siège social de Nouvel Horizon pour dénoncer le climat d'insécurité et d'injustice qui règne au CEF du Vigeant dans la Vienne.

Le CEF (centre éducatif fermé) du Vigeant peut paraître bien calme en apparence. Ce centre accueille des mineurs placés par décision judiciaire, une alternative à la prison, qui doit leurs permettre de renouer avec la vie scolaire ou professionnelle et de se construire des projets dans une ambiance sereine. 
Mais il n'en est rien selon les dires des syndicats. "Nous assistons à des cas de violence extrême : couteaux, cutters. Aujourd'hui au centre éducatif fermé du Vigeant, l'alcool coule à flot. La drogue coule à flots" s'insurge un ancien salarié qui souhaite garder l'anonymat.

Lui comme d'autres ont tenté de faire part de la situation à la direction "le salarié qui a le malheur de pointer les dysfonctionnements, il se fait intimider, licencier... C'est injuste !" clame Coulibaly Aboulaye, ancien veilleur de nuit dans la structure. Lui, se serait fait licencier pour avoir filmé une altercation entre les jeunes. 

"La direction est au courant mais ne fait rien"

Les deux anciens de Nouvel Horizon accusent la direction de passivité "on est livré à nous-mêmes". Un manque de soutien aux éducateurs qui viennent travailler la boule au ventre. A ça s'ajoute une situation de sous-effectif, et de précarisation des contrats. 
De son côté, la direction n'a pas souhaité nous répondre. Seul Jean-Michel Clément, président de Nouvel Horizon et député dans le Sud-Vienne a répondu à notre appel. 

"Je refute toutes les accusations"

L'édile et président de la structure observe une situation toute autre que décrite par les syndicats ''moi je suis très serein par rapport à ce qui est decrit". Il s'appuie notamment sur deux rapports, un de la tutelle, l'autre du bureau Véritas qui contredit la version des syndicats

L'association Nouvel Horizon gère un autre CEF à Marseille. Il a été contraint de fermer ses portes le 25 novembre dernier. Une mineur a porté plainte pour viol collectif. Un fait qui aurait été commis par d'autres mineurs présents dans le centre. L'enquête est toujours en cours, à ça s'en ajoute une autre pour mauvais traitements et malversation financières

Aujourd'hui plusieurs plaintes contre l'association Nouvel Horizon sont en cours auprés des tribunaux. 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don