Accueil
Charles Ange Ginésy "L'exploitation de nos domaines skiables aurait pu se faire sans aggraver la situation"
Partager

Charles Ange Ginésy "L'exploitation de nos domaines skiables aurait pu se faire sans aggraver la situation"

Un article rédigé par Stèvelan Chaizy-Gostovitch - RCF Nice Côte d'Azur,  -  Modifié le 20 janvier 2021
Le gouvernement devrait annoncer une année blanche pour les stations de ski. Le président du département des Alpes-Maritimes rappelle que des protocoles stricts sont applicables en stations.
Le président du département des Alpes-Maritimes, Charles Ange Ginésy - Photo: Département 06 Le président du département des Alpes-Maritimes, Charles Ange Ginésy - Photo: Département 06

Le gouvernement doit prendre une décision ne permettant pas l’ouverture des domaines skiables pour les vacances de février. "Une déception" pour Charles Ange Ginésy. Le président du département des Alpes-Maritimes constate que "beaucoup de gens aspirent à venir respirer un bol d'air, se ressourcer": 

Des protocoles sanitaires prévus en station 

Charles Ange Ginésy rappelle à notre micro que les stations, les collectivités également se sont mobilisées pour trouver des solutions. "Il y a des protocoles bien étudiés et avec un engagement" pour permettre la prévention et la sécurité. Le département prévoyait des tests antigéniques en station. "Nous sommes très bien organisés" assure Charles Ange Ginésy. "Quand je regarde ce qui se passe en coeur de ville avec les centres commerciaux, je me dit que l'exploitation des domaines skiables aurait pu se faire" nous confirme le président du département qui prévient: "Je ne veux pas nier que la situation est grave" mais une crise économique et psychologique se profile selon lui. 

Les Alpes-Maritimes qui risquent de voir dans l'année, la disparition de commerces de stations mais peut-être aussi des petites stations pour qui une année blanche risque d'être fatale. 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don