Accueil
Ces conflits qu'on finit par oublier
Partager

Ces conflits qu'on finit par oublier

Un article rédigé par Benjamin Rosier - RCF,  -  Modifié le 28 juin 2021
Décryptage Ces conflits qu'on finit par oublier
Au programme de cette édition de Décryptage : ces conflits dans le monde qu'on finit par oublier, la mort du responsable de l'attentat de Berlin, et le message d'espoir des Alépins.
podcast image par défaut

Berlin : les questions qui se posent après l'attentat

L’auteur présumé de l’attentat meurtrier au camion bélier, lundi soir, sur un marché de Noël à Berlin, a été tué cette nuit en Italie au cours d’une fusillade avec la police… Cette fois-ci, c’est l’Allemagne qui a été touchée au cœur. La traque du principal suspect dans cette attaque revendiquée par le groupe Etat islamique, s’est achevée dans une gare de la banlieue de Milan. Mais de nombreuses questions demeurent après ce nouvel attentat perpétré sur le sol européen. Questions que nous avons évoqué dans un instant avec Jean-Christophe Ploquin, rédacteur en chef au quotidien la Croix.

 

Ces conflits qu'on finit par oublier

Face au drame sanglant vécu par le peuple syrien, en particulier ces dernières semaines à Alep, nous avons souhaité faire mémoire, la veille de Noël, de quelques-uns des autres conflits qui meurtrissent notre humanité à travers le monde. De la République démocratique du Congo au Yémen, en passant par le Soudan du Sud et la République centrafricaine, notre Dossier de la semaine s’attache à se souvenir "des conflits qu’on oublie" ; et des acteurs qui œuvrent pour secourir, soigner, oser la réconciliation et la paix. Et pour en parler, nous étions accompagnés du Père Angelo Romano, médiateur de paix et membre de la communauté catholique Sant’Egidio.

 

Un message d'espérance depuis Alep

La guerre et ses multiples conséquences qui marquent donc ces Fêtes de fin d’année. La semaine a également été marquée par l’assassinat de l’ambassadeur russe en Turquie, quelques jours avant que les force du régime syrien reprennent le contrôle total de la ville d’Alep, grâce au soutien de ses alliés russe et iranien. Alep où nous nous sommes rendus en fin d’émission pour entendre l’espérance de paix du Père jésuite Ziad Hillal en ce temps de Noël qui vient.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don