Accueil
Bourges : Un projet à 24 millions d'euros pour le Bon Pasteur
Partager

Bourges : Un projet à 24 millions d'euros pour le Bon Pasteur

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry,  -  Modifié le 2 décembre 2020
Propriété de la ville depuis 2009, la bâtiment du XIXème siècle va être vendu à la SEM Territoria. Près de 200 logements vont être construits.
Une esquisse du projet, vue de l'avenue Jean Jaurès. Une esquisse du projet, vue de l'avenue Jean Jaurès.

A Bourges, quand on arrive de la gare et qu'on se dirige vers le centre-ville, on passe forcément à côté du Bon Pasteur, situé au 33 de l'avenue Jean-Jaurès. L'ancien internat pour filles, d'une superficie de plus de 7100 m2, est à l'abandon depuis 1992 et fait tache à l'entrée du centre berruyer. Mais les choses vont bouger  : le site va être rasé et remplacé par des logements.

Jeunes, tourisme et social

Le projet privé est porté par la Société d'Economie Mixte (SEM) Territoria. Il avait été choisi l'an dernier par l'ancienne municipalité après un appel à candidature et de nouveau validé par le nouvel exécutif ces derniers jours. Cependant, il a été revu : fini le spa et les locaux commerciaux, place à des logements pour les jeunes actifs avec des loyers modérés et éligibles aux aides aux logements (APL) : "C'est une résidence où il va y avoir des appartements qui vont être proposés" explique le maire Yann Galut. "Ce qui est très intéressant dans ce concept nouveau c'est que ces jeunes actifs partageront des espaces communs [...] là, on a un projet de 80 à 100 logements en direction de nos jeunes, et ça c'est une très bonne chose".


RCF - Le Bon Pasteur est à l'abandon depuis 1992.

Un trentaine de logements sociaux (T2 et T3) vont également être construits mais aussi de 60 à 80 logements de tourisme, type "Appart'Hôtels" et 4 ou 5 maisons de ville. Que va apporter ce projet privé au coeur de Bourges ? "Ça va apporter d'abord des habitants !" répond Hugo Lefelle, adjoint au maire, délégué aux travaux et à l'urbanisme. "Le centre-ville, c'est le quartier qui a le plus perdu d'habitants depuis 15 ans et on veut contrer cette spirale. Ça va ramener des habitants et ça va aussi permettre à cette avenue [Jean-Jaurès] qui est très importante quand on arrive de la gare, d'être une vraie porte d'entrée du coeur de ville."

Un centre-ville transformé d'ici 10 ans

Le maire Yann Galut voit dans le projet du Bon Pasteur une étape vers la requalification globale du centre-ville de Bourges. Une vision à long terme : "Mon souhait c'est que dans les 10 ans qui viennent, on ait reconstruit l'ensemble du centre-ville" annonce le maire. " Ça passe par le Bon Pasteur mais aussi par la place Cujas, la rue Moyenne... mais également par la requalification de Séraucourt, du bâtiment de la Maison de la Culture et aussi par le Prado."

Le compromis de vente, pour un montant de 560 000 euros, entre la ville et la SEM Territoria devrait être signé à la fin de l'année. Les premiers coups de pelle au Bon Pasteur sont prévu pour le deuxième semestre 2021. Livraison du projet attendue en 2023.

Reportage

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don