Accueil
Bordeaux : la vitesse de circulation limitée à 30km/h dès janvier 2022
Partager

Bordeaux : la vitesse de circulation limitée à 30km/h dès janvier 2022

Un article rédigé par Clément Guerre - RCF Bordeaux, le 16 septembre 2021  -  Modifié le 8 janvier 2024

Bordeaux va passer en zone 30 dans 89 % des rues contre 37 % actuellement. Le maire écologiste de Bordeaux, Pierre Hurmic, a officialisé cette décision ce mercredi 15 septembre en conférence de presse.

Le maire écologiste de Bordeaux, Pierre Hurmic, a officialisé les 30 km/h en ville. Photo Clément Guerre Le maire écologiste de Bordeaux, Pierre Hurmic, a officialisé les 30 km/h en ville. Photo Clément Guerre

C'est un plan mobilités qui devrait faire date à Bordeaux. Pierre Hurmic a annoncé ce mercredi 15 septembre que les déplacements en voiture seraient limités à 30 km/h à partir de 2022. Après Paris il y a quelques semaines, le maire écologiste de Bordeaux a décidé de passer le cap pour "une ville apaisée" et limiter la pollution. Résumé des annonces : 

Vitesse limitée à 30 km/h

Dès janvier 2022, la vitesse maximale autorisée pour les voitures sera limitée à 30 km/h. Seuls les boulevards, les quais et certains grands axes conserveront les 50 km/h, globalement la mesure va concerner 89 % des rues contre 37 % actuellement.

Justification du maire : fluidifier la circulation et éviter les bouchons, "les voitures circulent en moyenne à 15 km/h à Bordeaux", justifie l'édile. D'autre part, les 30 km/h permettront, selon Pierre Hurmic, de limiter la pollution de l'air. 

Carte des zones limitées à 30km/h dès janvier 2022. En orange foncé, les rues à 50km/h. En orange clair : voies à 30 km/h.

 

Un secteur piéton plus grand

Pierre Hurmic a aussi annoncé : un élargissement de la zone piétonne en centre-ville. Elle passera de 40 à 65 hectares en 2023 soit 25 hectares de zone sans voiture en plus, sachant que les résidents pourront bien sûr entrer dans le périmètre. Les parkings Camille-Jullian, Pey-Berland et Victor-Hugo resteront aussi accessibles en voitures.

Aujourd'hui il y a un déséquilibre - Pierre Hurmic

De cette manière le maire de Bordeaux espère inciter les habitants aux mobilités douces, marche à pied et vélo "pour rééquilibrer les mobilités car il faut savoir que l'espace public est dédié à 70 % à la voiture alors que le trafic automobile ne représente que 29 % des déplacements. Nous considérons qu'aujourd'hui il y a un déséquilibre".

Selon la municipalité, ce centre piéton sera l'un des plus grands de France en 2023.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don