Accueil
Bénédiction urbi et orbi - Décryptage du message du pape, par le P. Pierre de Charentenay
Partager

Bénédiction urbi et orbi - Décryptage du message du pape, par le P. Pierre de Charentenay

RCF,  -  Modifié le 26 décembre 2016
Hier, dans sa bénédiction urbi et orbi, le pape a prononcé un message pour la paix. Au micro de François Ballarin, le Père Pierre de Charentenay analyse le message du pape.
podcast image par défaut

Le pape François a invité hier les chrétiens du monde à travailler sur eux-mêmes pour être des artisans de paix. "Il y a vraiment chez lui une sorte de sens pédagogique qui invite à faire ce chemin spirituel", explique le Père de Charentenay. Pour le jésuite, la paix a été le message central du pape, adressé aux institutions et aussi aux individus.
 

un MESSAGE AUX INSTITUTIONS

Soucieux de promouvoir la paix, le pape François n’hésite pas à dénoncer les souffrances du monde actuel. Dans son message lors de la bénédiction urbi et orbi, l’évêque de Rome commence par énumérer tous les pays "martyrisés" comme la Syrie et Alep, qui a connu en novembre dernier des bombardements intensifiés. Il mentionne également Israël, le Manymar, l’Urkraine… "C’est un grand panorama avec tous les lieux où il y a des conflits particulièrement violents et difficiles", explique le Père Pierre de Charentenay.

un MESSAGE AUX VICTIMES

Le pape se fait "le porte-parole des populations qui souhaitent véritablement la paix". Et en particulier des enfants du monde en ce jour de Noël où tous les chrétiens fêtent la naissance de Jésus.
Le pape emploie des termes "forts" pour dénoncer "un système", explique le Père de Charentenay. On reconnaît dans son discours des formules déjà utilisées précédemment "contre un système économique libéral extrême qui broie et qui détruit les personnes humaines ".
 

UN MESSAGE EXIGEANT

Le pape adresse un message "exigeant vis-à-vis de tous, ajoute le jésuite, en particulier vis-à-vis des chrétiens." Pour le Père de Charentenay, le pape est d’autant plus exigeant qu’il est conscient des difficultés liées à la modernité, sujet d’inquiétude pour le chef de l’Eglise catholique. Mais le pape François "ouvre une porte vers une solution, vers la paix notamment par la non-violence". Un message qui sera repris dans son discours du 1er janvier, à l’occasion de la 50è Journée mondiale de la paix dont le thème sera: "La non-violence : style d’une politique pour la paix."
 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don