Accueil
Arkea Ultim Challenge : point d'interrogation pour la date d'arrivée de Caudrelier
Partager

Arkea Ultim Challenge : point d'interrogation pour la date d'arrivée de Caudrelier

Un article rédigé par Océane Théard - RCF Bretagne, le 20 février 2024  -  Modifié le 20 février 2024

Ralentir ou accélérer ? Charles Caudrelier, skipper leader de l'Arkea Ultim Challenge devrait décider ce mardi soir avec son équipe quelle stratégie adopter pour rallier Brest, ce week end ou en début de semaine prochaine. Deux perturbations sont attendues sur le Golfe de Gascogne dans les prochains jours.

"Une grosse interrogation", répète Guillaume Rottée, concernant l'arrivée de Charles Caudrelier à Brest. "Une grosse interrogation", répète Guillaume Rottée, concernant l'arrivée de Charles Caudrelier à Brest.

LA même question est sur toutes les lèvres. Quand la silhouette massive du maxi Edmond de Rothschild arrivera-t-elle quai Malbert à Brest, achevant l'Arkea Ultim Challenge ? Vendredi ? Samedi ? La semaine prochaine ?

"Une grosse interrogation", répète inlassablement Guillaume Rottée, le directeur de la course aux journalistes. Les conditions météo s'annoncent musclées pour la fin de semaine.

Deux hypothèses sur la table

  "Soit il (nldr: Charles Caudrelier) continue tout droit et il va affronter cette grosse dépression qui arrive, ce qui serait pas forcément très raisonnable, soit il va ralentir comme il l'a fait pour le Cap Horn, et laisser passer le plus gros de la dépression. Ce qui nous amènerait, à vue de nez à une arrivée lundi après-midi ou dans la soirée, après il peut aussi faire un entre-deux", sourit le directeur de course qui précise que la décision devrait être prise d'ici mercredi matin.

Une décision loin d'être évidente, "les bateaux sont fatigués" constate Guillaume Rottée, en citant l'Ultim de Charles Caudrelier, un bateau qui n'a jamais navigué aussi longtemps et qui a connu une avarie au 4e jour de course, un carénage au niveau du bras avant.

Le skipper d'Adagio, Eric Péron (à l'écran) s'approche du Cap Horn.

Lui n'a pas non plus été épargné par les avaries : Eric Péron, skipper d'Adagio dont le visage s'affiche sur l'écran d'ordinateur. Pour l'instant dernier au classement, il s'approche du Cap Horn. "Là on a une mer assez rangée, 25-28 noeuds de vent, ça se passe plutôt bien", explique le skipper dont la cabine est plongée dans le noir, le jour ne se lève que dans quatre heure au large du Chili. Anthony Marchand, skipper de l'Actual Ultim 3 n'est pas loin, mais "ça va être difficile de le rattraper, dommage!", lâche Eric Péron dans un sourire. Le skipper se félicite tout de même de n'être "pas loin du meilleur temps dans le Pacifique, je suis allé loin dans mes retranchements."

 

Le village d'arrivée ouvrira samedi à Brest

Même si la date d'arrivée de Charles Caudrelier reste pour l'instant flou, celle de l'ouverture du village quai Malbert au port de Brest est en revanche bien connue. Ce sera samedi le 24 février. "Il y a un peu de nostalgie à monter ce village d'arrivée après le succès du village départ avec plus de 150 000 visiteurs sur le village départ", se félicite Clément Faisnel chef de projet de l'Arkea Ultim Challenge.

Un village un peu plus réduit qu'au départ de la course, mais tout de même 2 500 m² au sol, pour accueillir 5 000 personnes en même temps. Avec une scène, une terrasse de 200 m², des animations tous les soirs au programme, et bien sûr des cérémonies pour célébrer les skippers. 

La zone sera accessible de 10h à 1h tous les jours. La fermeture est prévue le dimanche 3 mars, mais le village sera rouvert temporairement à l'arrivée des Ultim au delà de cette date.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don