Accueil
Amiante: un nouveau procès se prépare
Partager

Amiante: un nouveau procès se prépare

Un article rédigé par Christian Vadon - RCF,  -  Modifié le 1 juillet 2021
3 questions à Amiante: un nouveau procès se prépare
​Plus de vingt ans après les premières plaintes, des victimes de l’amiante vont lancer une nouvelle action en justice d’ici la fin février.
podcast image par défaut

Leur volonté ? Faire juger les responsables de ce vaste scandale sanitaire.
 

Pourquoi cette nouvelle action en justice ? En quoi va-t-elle consister ?

"Après avoir tiré les leçons de la faiblesse juridique de la défense des victimes de l’amiante dans la procédure actuelle, qui dure depuis 23 ans maintenant, et qui se termine par un échec, avec le cabinet de Maître Dupon-Moretti, nous allons entamer une nouvelle procédure en vue de la tenue d’un procès pénal. Cette procédure est une plainte en citation directe contre les responsables au niveau national de la catastrophe de l’amiante" explique Pierre Pluta, président de l’association des victimes de l’amiante et des autres polluants (AVA).
 

C’est donc aux plaignants de collecter les preuves ?

"Tout à fait. Cette fois-ci, contrairement à la première procédure, nous n’allons pas passer par la juge l’instruction pour faire cette instruction. Nous avons bien vu que si la juge a bien fait son travail, si tous les éléments sont dans le dossier, sans doute que personne n’y a mis le nez, personne ne les a regardés. Donc nous n’allons plus prendre la même façon de procéder" ajoute-t-il.
 

Concrètement, cela va viser qui ?

"Je ne vais pas vous donner de nom aujourd’hui car cela n’a pas encore été déposé mais seront cités les personnes physiques pour lesquelles nous avons des preuves irréfutables de leur responsabilité dans cette catastrophe sanitaire. Je peux vous donner un cadre : tous ceux qui ont siégé au comité permanent amiante, des scientifiques, des médecins. A partir du moment où il y a des preuves de leur responsabilité, il n’y a pas de raison pour qu’ils ne soient pas inquiétés" précise Pierre Pluta.
 

Combien de victimes pourraient être mobilisées sur cette citation directe collective ?

"J’espère plusieurs milliers. L’amiante, c’est dix morts chaque jour en France. En 2004, nous avions 140 veuves et veufs de l’amiante. Aujourd’hui ils sont 710. C’est effarant. Et toujours pas de responsables. Eric Dupont-Moretti nous a donné une fourchette d’un an, un an et demi. Et si ce grand procès public pouvait se tenir dans ces délais, ce serait très bien" conclut-il.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don