Accueil
Alsace | Visite pastorale « Mines Guebwiller »
Partager

Alsace | Visite pastorale « Mines Guebwiller »

Un article rédigé par Hervé Jégou - RCF Alsace,  -  Modifié le 17 janvier 2018
Du 12 au 15 janvier, Mgr Luc Ravel effectuait la troisième visite pastorale de son diocèse dans la zone de « Mines Guebwiller » (Haut-Rhin).
DR_Photo RCF Alsace : Le père Jean-Marie Renoux et Gabrielle Freyburger DR_Photo RCF Alsace : Le père Jean-Marie Renoux et Gabrielle Freyburger

Cette visite a commencé le vendredi 12 à Ensisheim par une rencontre à la prison, suivie d’une célébration eucharistique à l’église Saint-Martin puis, par une rencontre en soirée, avec tous les responsables pastoraux. 

Après un repas tiré du sac, chacune des dix communautés de paroisse (ainsi que le sanctuaire marial de Thierenbach) présentait sa réalité locale à Mgr Ravel qui avait disposé devant lui une carte pour mieux suivre la géographie de la zone pastorale. Chaque communauté devait conclure sa présentation autour de trois points : une conviction, une joie et une question. Parmi les convictions retenons celles-ci :

« la rencontre avec le Christ éclaire toute notre vie, elle ne sera jamais ringarde »,
« chaque baptisé est invité à prendre sa place pour le service ».

Parmi les joies :

« les messes avec les familles et les jeunes qui aident des jeunes parents à reprendre le chemin de la foi »,
« les regroupements au cours de temps forts liturgique ou des fêtes particulières qui permettent de faire connaissance et de s’apprécier ».

Parmi les questions toutes portées vers l’avenir :

« quelles sont les propositions pastorales que peut faire le nouvel évêque pour faire avancer l’Eglise, quelle sera le visage des communautés demain, quel avenir pour les paroisses ».

Chaque communauté avait préparé sérieusement cette rencontre et attendait une parole forte de l’archevêque qui a exposé ensuite un certain nombre de convictions. Partant du constat

« qu’il y a encore du muscle dans le diocèse, avec des ressources humaines même s’il manque des prêtres »,

Mgr Ravel n’a pourtant pas caché qu’il a été surpris en découvrant la réalité de l’Eglise d’Alsace notamment sur la situation du séminaire. Toujours pragmatique il n’a pas caché non plus qu’il n’avait pas de solution magique.
L’important

« c’est d’abord de vivre au rythme de la nouveauté de l’Esprit Saint ».

Et d’insister :

« Ce que je sais, c’est que nous sommes invités à nous battre dans l’espérance et la confiance ».

Un combat qui se gagne par la prière et l’implication de tous.

Le samedi 13, Mgr Ravel rencontrait les élus à Guebwiller et faisait une marche vers Saint-Antoine à Uffholtz.

Le dimanche 14 à Oberhergheim, après la messe en l’église Saint-Léger il rencontrait les jeunes dans la salle municipale en début d’après-midi.

25 jeunes avaient répondu présent à l’invitation. D’abord impressionnés devant l’archevêque, le petit groupe s’est senti de plus en plus en confiance par la simplicité de la conversation et les confidences de celui qu’ils avaient en face d’eux. La prise de parole devenait alors possible avec des questions tournant autour du visage de Dieu, du salut, de la foi dans la société contemporaine, de leur place dans l’Eglise. Sans chercher à esquiver aucune question, Mgr Ravel répondait à toutes ces interrogations en n’hésitant pas à partir de son expérience personnelle quand il avait leur âge. Il concluait la rencontre en les invitant à avoir des grands frères et des grandes sœurs pour les accompagner dans leur itinéraire de foi, et en les encourageant à prendre des initiatives dans l’Eglise.

@DR_Photo RCF Alsace : Alexis Clauss

L’archevêque a ensuite poursuivi sa visite pastorale par une rencontre avec les religieux et religieuse à Issenheim le soir même et par une rencontre avec les prêtres et les diacres à Fessenheim le lundi matin.
A l’issue de sa rencontre avec les jeunes nous lui avons demandé son sentiment sur week-end riche en rencontres.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don