Accueil
Alsace | Carnage dans une paroisse de Bangui
Partager

Alsace | Carnage dans une paroisse de Bangui

Un article rédigé par Marc Larchet - RCF Alsace,  -  Modifié le 24 mai 2018
Le 1er mai dernier, alors que la paroisse Notre-Dame de Fatima à Bangui, capitale de la Centrafrique, célébrait Saint-Joseph , un groupe armé a tiré sur les 600 fidèles présents.
Photo RCF Alsace : Pierre Paul Bayemi, président d’honneur de l’association des africains de Strasbourg, le père Benjamin Kafala, prêtre étudiant centrafricain en théologie Photo RCF Alsace : Pierre Paul Bayemi, président d’honneur de l’association des africains de Strasbourg, le père Benjamin Kafala, prêtre étudiant centrafricain en théologie

Plus de 40 morts et de nombreux blessés. 

Pierre Paul Bayemi, camerounais et président d’honneur de l’association des africains de Strasbourg, et le père Benjamin Kafala, prêtre étudiant centrafricain en théologie et desservant sur la Paroisse Saint Maurice Saint Bernard à Strasbourg, témoignent du drame.

Lors de la messe du 1er Mai pour fêter Saint-Joseph,  plus de 600 personnes étaient rassemblées dans l’église Notre-Dame de Fatima à Bangui, quand au moment de l’offertoire, un groupe de musulman extrémiste armé habitant un quartier voisin, a commencé à tirer sur l’assistance.

Un véritable carnage a lieu, des dizaines de blessés, plus de 40 morts dont le père Albert Toungoumale Baba. 

Un nouveau drame pour la communauté chrétienne de Centrafrique qui ne cesse d’être attaquée depuis 2012 malgré les incessants appels à la réconciliation de son cardinal archevêque.

Il semblerait que l’action de ce groupe armé soit la conséquence d’une opération de désarmement montée à la demande du gouvernement, malheureusement sans réussite. Aucune arrestation n’a, à ce jour, eu lieu. 

Pour ne pas oublier, et prier pour toutes familles de victimes, l’association des Africains de Strasbourg invite, le samedi 26 Mai à 15h en l’église du Christ Ressuscité à Strasbourg à une messe en l’honneur du Prêtre Albert ainsi qu’aux autres personnes décédées.

Une attention particulière sera portée au père Albert qui a été étudiant en théologie à Strasbourg dans les années 80/90 et dont l’amitié et l’énergie restent encore bien vivantes dans la mémoire de ceux qui l’ont connu.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don