Accueil
ACI - Sauver le climat pour que vive l'humanité
Partager

ACI - Sauver le climat pour que vive l'humanité

Un article rédigé par Vanessa Sansone - RCF,  -  Modifié le 20 décembre 2017
C'était le thème d'une table ronde du rassemblement national de l'ACI à Annecy du 1er au 3 novembre 2017. Avec des témoins du sillon alpin qui se bougent ! Et le regard d'un spécialiste.
podcast image par défaut

"Sauver le climat pour que vive l'humanité." C'était le thème d'une table-ronde au cœur du rassemblement national de l'Action catholique des milieux indépendants (ACI), qui s'est tenu à Annecy du 1er au 3 novembre 2017.

Nous sommes entre lacs et montagnes, au lycée Saint-Michel d’Annecy. C’est là que l’Action Catholique des Milieux Indépendants a donné rendez-vous à ses membres. Huit cent personnes ont répondu présentes pour trois jours de réflexion, de partage de prière… Thème de ce rassemblement : Habiter la Maison Commune, tous responsables. Et parmi les thèmes proposés aux participants pour leurs agoras et tables rondes, bien sûr : le changement climatique.

Local, national, global 

Sur cette scène de l’auditorium Saint-François de Sales, des témoins. Ils réduisent leurs déchets, produisent de l’énergie solaire avec les toits des maisons, travaillent sur l’empreinte écologique.
Autant d’exemples de petits gestes. Toutes ces actions menées localement peuvent-elle sauver la planète pour que vive l’humanité ? "Oui et non ! " répond Vincent Nouaillas, journaliste spécialiste des questions climatiques. Si les chinois et les américains ne font rien, cela ne suffira pas. Mais ce n'est pas pour ça qu'il ne faut pas bouger ! "Sauver le climat nécessite que l'on avance sur les trois plans : local, national, global." 
 

Chantale FARMER, enseignante à Annecy et initiatrice du collectif Zéro Déchets à Annecy. Avec son mari et son bébé de un an, elle a changé de vie au 1er janvier 2016. La famille Farmer a décidé de réduire au maximum ses déchets. Bonjour les bocaux et les magasins où l’on achète en vrac. Au-revoir les emballages plastique ! Pour le ménage : vinaigre blanc. Pour l'hygiène : du savon de marseille et le test de brosses à dents recyclables. Chantal partage son expérience. Elle prône l'exemplarité, pas le militantisme acharné. "Autour de moi, certains me disent que je suis inspirante, d'autres sont réfractaires. Mais je sens que les jeunes ont envie de bougie, c'est plein d'espoir !" souligne t-elle.

Vincent GAY, qui habite en Isère, est conseiller municipal de la commune de Crolles et Vice-président des Centrales Villageoises du Grésivaudan. Dans son bassin de vie de cent mille habitants, quarante toitures sont équipées de panneaux photovoltaïques. La production d’électricité couvre les besoins de cent-vingt habitants, hors chauffage. Et ce n'est que le début. "Dans ma commune, nous avons mis en place toutes les actions qui sont montrées dans le film Demain. Les citoyens savent qu'ils peuvent s'impliquer ici et maintenant !" raconte l'élu.

Philippe VACHETTE, est économiste, il a créé des entreprises. Il accompagne le diocèse de Chambéry et la démarche oecumenique nationale Eglise Verte sur la réduction de l'empreinte écologique des activités ecclésiales. Autre caquette : sa participation au projet J'aime Boc Oh à Chambéry. Une conserverie qui réduit le gaspillage alimentaire en donnant du travail à des personnes en insertion. "La maison diocésaine de Chambéry a fait sa révolution écologique, les paroisses s'y mettent : on avance" raconte cet acteur.

Olivier NOUAILLAS, journaliste à l’hebdomadaire La Vie, il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le changement climatique notamment : Quel Climat pour Demain et Le Changement climatique pour les nuls.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don