Accueil
4 astuces pour soigner votre pouvoir d'achat dans les Hauts de France
Partager

4 astuces pour soigner votre pouvoir d'achat dans les Hauts de France

Un article rédigé par Martin Pinguet - RCF Hauts de France, le 20 avril 2022  -  Modifié le 20 avril 2022

La thématique du pouvoir d'achat est centrale dans l'élection présidentielle de 2022. RCF Hauts de France dédie la deuxième semaine de l'entre-deux tours à la défense du pouvoir d'achat et vous livre quelques astuces pour faire des économies grâce à des entreprises de la région.

Le pouvoir d'achat est la première préoccupation des français pour l'élection présidentielle de 2022. Le pouvoir d'achat est la première préoccupation des français pour l'élection présidentielle de 2022.
  • Solaal, faciliter le don agricole

 

Les agriculteurs de la région restent parfois avec une partie de leur production sur les bras. L'association Solaal se charge de récolter les fruits, légumes, produits de la ferme... Tout est ensuite donné aux associations d'aide alimentaire comme la banque alimentaire ou les restos du coeurs. "On tourne à plein régime, on se demande tous les jours comment cela se fait qu'il y ait encore tant de personnes dans le besoin ?" s'interroge le directeur de Solaal dans les Hauts de France, Jean-Christophe Rufin. Une initiative qui permet donc aux agriculteurs de la région d'offrir environ 5 millions de repas tous les ans.

 

  • France Toner, les cartouches d'encre à petits prix

 

Les français dépensent en moyenne 150 euros par ans pour leurs cartouches d'encre. Une somme qui augmente avec la démocratisation du télétravail. Il existe un moyen très simple de faire des économies : se tourner vers les cartouches d'encre génériques et non plus celles des constructeurs d'imprimantes. A Vron, dans la Somme, l'entreprise France Toner produit depuis 20 ans des cartouches d'encre 50% moins chères. "Vous ne verrez pas la différences !" assure le directeur Benoit Lion. Selon lui les constructeurs d'imprimantes ont joué pendant longtemps sur la peur des consommateurs en alertant sur la possibilité d'abimer l'imprimante avec des cartouches d'autres marques. "C'était peut être vrai il y'a 20 ans mais aujourd'hui ce n'est plus le cas" conclu Benoit Lion.

 

  • Kiabi, la seconde main gagne le prêt-à-porter

 

Les vêtements de seconde main on le vent en poupe ces dernières années en France. Le site de revente entre particuliers Vinted compte 16 millions d'utilisateurs en France. Sentant le bon filon, plusieurs marques de prêt-à-porter proposent désormais des rayons dédiés à la seconde main dans leurs magasins. C'est le cas des enseignes nordistes Jules ou Kiabi. Chez Kiabi, on y retrouve des vêtements "40 à 80% moins chers soit environ 4 euros en moyenne", explique le responsable de la seconde main, François Hild. Des vêtements à prix cassés qui n'ont rien à voir avec ceux que l'on peut trouver dans les friperies. "On cherche des marques grand public que connaissent nos clients et donc moins chères que dans les friperies" détaille François Hild.

 

  • Les lunettes de ZAC, des lunettes reconditionnées

 

La start Up lilloise Les lunettes de ZAC propose à ses clients des lunettes à des prix défiants toute concurrence. Le prix d'une monture oscille entre 19 et 99 euros. "Cela permet à tous d'être intégralement remboursés lors d'un changement de lunettes" explique la fondatrice Ophélie Vanbremeersch. Les montures sont récupérées par l'entreprise, réparées et reconditionnées avant de revenir en rayon. Parmi les monture anonymes ont peut également trouver de grandes marques ou des lunettes de créateurs à des prix très doux. "Nos clients font entre 30 et 70% d'économies par rapport à un opticien classique", avance Ophélie Vanbremeersch. La boutique de l'Usine à Roubaix séduit beaucoup d'étudiants de toute la métropole et de nombreux lillois. A tel point que les lunettes de ZAC déménagent dans le Vieux Lille au mois de mai 2022.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don