Accueil
RCF Santé mentale et rupture de lien affectif, par Sandrine Broutin
Partager

Santé mentale et rupture de lien affectif, par Sandrine Broutin

Un article rédigé par Sandrine Broutin - RCF, le 31 mai 2024  -  Modifié le 31 mai 2024
Folie ordinaire - Agir pour notre santé mentale Santé mentale et rupture de lien affectif, par Sandrine Broutin

LA CHRONIQUE DE LA FONDATION FALRET - Sujet sensible mais essentiel : l’impact des ruptures de lien affectif dès la petite enfance sur la santé mentale, en particulier chez les enfants placés à l’aide sociale à l’enfance. Sandrine Broutin, directrice de la Fondation Falret nous explique qu’entend-on par "rupture de lien affectif" et pourquoi cela concerne particulièrement les enfants placés à l’aide sociale à l’enfance ?

Qu’entend-on par "rupture de lien affectif" et pourquoi cela concerne particulièrement les enfants placés à l’aide sociale à l’enfance ? © DR Qu’entend-on par "rupture de lien affectif" et pourquoi cela concerne particulièrement les enfants placés à l’aide sociale à l’enfance ? © DR

Les ruptures de lien affectif se produisent lorsqu’un enfant est séparé de ses parents ou des figures d’attachement principales, c’est-à-dire les personnes auxquelles il est particulièrement attaché.

Pour les enfants placés à l’aide sociale à l’enfance, ces ruptures sont souvent fréquentes et répétées. Ils peuvent être, pour diverses raisons, déplacés d’une famille d’accueil à une autre ou d’un foyer à un autre. Ces ruptures à répétition empêchent ces enfants de développer des liens d’attachement stables et sécurisants, essentiels pour leur développement émotionnel et leur santé mentale.

Quels sont les impacts concrets de ces ruptures sur la santé mentale des enfants ?

Les impacts sont multiples et peuvent être très graves. À court terme, les enfants peuvent présenter des signes d’anxiété, de dépression et des troubles du comportement. Ils peuvent développer des troubles de l’attachement, ce qui signifie qu’ils ont des difficultés à faire confiance aux adultes et à établir des relations sociales saines.

À long terme, ces enfants sont plus susceptibles de développer des troubles de l’humeur, des difficultés relationnelles ou d’autres troubles psychologiques qui peuvent perdurer à l’âge adulte. Ces expériences peuvent aussi affecter leur estime de soi et leur capacité à gérer le stress.
 

Folie ordinaire - Agir pour notre santé mentale Santé mentale, où trouver de l’aide ?, par Sandrine Broutin

Est-ce que ces ruptures répétées affectent également leur développement cognitif et scolaire ?

Les ruptures affectives répétées ont souvent un impact négatif sur le développement cognitif et scolaire. Le stress chronique lié à l’instabilité de leur situation peut entraîner des problèmes de concentration et de mémoire, ce qui affecte leurs performances académiques.

De plus, ces enfants peuvent avoir du mal à se sentir en sécurité et soutenus dans leur environnement scolaire, ce qui peut entraver leur apprentissage et leur développement global. Ils sont également plus à risque de décrochage scolaire.
 

Folie ordinaire - Agir pour notre santé mentale Santé mentale et médiation animale, par Anne-Gaël Guiol

Est-ce que ces enfants peuvent surmonter ces difficultés ? Et si oui comment ?

Il est possible pour ces enfants de surmonter ces difficultés, mais cela nécessite un soutien adéquat. Les solutions incluent la création d’environnements aussi stables et sécurisants que possible. Lorsque le placement est inévitable, il faut rechercher la stabilité et favoriser des relations d’attachement solides avec des adultes bienveillants.

Il est également crucial d’offrir un soutien psychologique adapté. Les thérapies spécialisées, telles que des thérapies centrées sur l’attachement, peuvent aider ces enfants à reconstruire leur confiance et leur sécurité émotionnelle. De plus, la formation des familles d’accueil et des professionnels de l’Aide Sociale à l’Enfance pour mieux comprendre les besoins émotionnels de ces enfants est essentielle.
 

Conclusion de Sandrine Broutin, directrice de la Fondation Falret

J’aimerais souligner l’importance de la stabilité et du soutien affectif pour le développement sain des enfants. Chaque enfant a le droit de grandir dans un environnement où il se sent aimé et sécurisé.

Pour les enfants placés à l’aide sociale à l’enfance, nous devons tous nous mobiliser pour leur offrir cette stabilité, la continuité et l’affection dont ils ont besoin pour s’épanouir et surmonter les défis de leur passé. Cela passe nécessairement par une meilleure organisation de leur prise en charge et un soutien psychologique adapté.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Folie ordinaire - Agir pour notre santé mentale

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don